La société employait encore plus de 2.000 personnes. Quelques ouvriers de Caterpillar se sont emparés d'engins, des pelleteuses notamment, et bloquent le site.

Le constructeur d'engins et de matériel de chantier américain avait déjà dégraissé le site carolo au printemps 2014, lorsque 1.331 travailleurs avaient été licenciés. Dans la foulée de résultats trimestriels mitigés, le groupe avait annoncé fin juillet que face à "une conjoncture morose" il continuerait à réduire ses effectifs.