SAS Automotive, l'un des cinq fournisseurs de l'usine Volvo Cars de Gand, ne fermera finalement pas ses portes mi-2019 mais bien le 31 octobre prochain. Cette intention a été annoncée lundi lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, indique-t-on au sein de l'ACV-CSC Metea. Le personnel a dès lors décidé d'arrêter le travail.

La production était à l'arrêt car SAS Automotive livre ses tableaux de bord à Volvo juste à temps. Le constructeur ne dispose donc pas de stocks. Environ 1.200 voitures sortent chaque jour de l'usine gantoise.

SAS Automotive emploie 210 personnes. Elle a annoncé lundi avoir mis fin elle-même au contrat avec Volvo, ce qui est contractuellement possible à condition de respecter un préavis de deux mois. Le constructeur suédois a maintenant la possibilité de demander un report de quatre mois de cet arrêt des activités.

"Nous ne nous laissons pas faire. Une réponse claire doit être apportée", estime Marc Staelens, secrétaire régional de la FGTB Métal. "Ils ne doivent pas s'imaginer que nous allons encore produire bien gentiment des tableaux de bord durant quatre mois sans avoir la moindre certitude."

"A moins d'autres changements, le travail s'arrêtera le 31 octobre 2016", explique Dany Clevers, de la CSC Metea, selon qui la stratégie de l'entreprise est de mettre Volvo sous pression pour survivre financièrement, le constructeur suédois n'étant pas en mesure de répondre en si peu de temps à un tel arrêt de la production de tableaux de bord.