On compte actuellement 128 femmes (13%) dans les conseils d'administration des sociétés cotées sur Euronext Bruxelles, alors qu'elles n'étaient encore que 94 (9,7%) il y a deux ans, selon une enquête de L'Echo. Ensemble, ces 128 femmes détiennent 141 mandats.

Par ailleurs, il y a de moins en moins d'entreprises cotées en Bourse : 130 cette année, soit six de moins qu'en 2010 et treize de moins qu'en 2008. Le nombre d'administrateurs, près d'un millier, reste, lui, pratiquement inchangé.

Sociétés cotées : les bastions masculins devront s'ouvrir aux femmes

Parmi ces sociétés cotées, 57 ne comptent encore aucune administratrice. C'est le cas notamment de cinq "stars" du Bel 20 : AB InBev, Ackermans & van Haaren, Befimmo, Colruyt et Nyrstar.

D'ici quelques années, ces bastions masculins devront pourtant s'ouvrir aux femmes. Le Parlement a en effet approuvé l'an dernier une proposition de loi qui impose aux sociétés cotées de féminiser leur conseil d'administration pour un tiers d'ici 2017, rappelle L'Echo.

A l'heure actuelle, seules dix entreprises sur 130 respectent ce quota. Et parmi celles-ci, une seule appartient au Bel 20 : Belgacom.

Trends.be, avec Belga

On compte actuellement 128 femmes (13%) dans les conseils d'administration des sociétés cotées sur Euronext Bruxelles, alors qu'elles n'étaient encore que 94 (9,7%) il y a deux ans, selon une enquête de L'Echo. Ensemble, ces 128 femmes détiennent 141 mandats.Par ailleurs, il y a de moins en moins d'entreprises cotées en Bourse : 130 cette année, soit six de moins qu'en 2010 et treize de moins qu'en 2008. Le nombre d'administrateurs, près d'un millier, reste, lui, pratiquement inchangé.Sociétés cotées : les bastions masculins devront s'ouvrir aux femmesParmi ces sociétés cotées, 57 ne comptent encore aucune administratrice. C'est le cas notamment de cinq "stars" du Bel 20 : AB InBev, Ackermans & van Haaren, Befimmo, Colruyt et Nyrstar.D'ici quelques années, ces bastions masculins devront pourtant s'ouvrir aux femmes. Le Parlement a en effet approuvé l'an dernier une proposition de loi qui impose aux sociétés cotées de féminiser leur conseil d'administration pour un tiers d'ici 2017, rappelle L'Echo.A l'heure actuelle, seules dix entreprises sur 130 respectent ce quota. Et parmi celles-ci, une seule appartient au Bel 20 : Belgacom.Trends.be, avec Belga