La société néerlandaise dispose actuellement de 13 stations de recharge pour véhicules électriques en Flandre mais souhaite également s'implanter en Wallonie. Ce choix stratégique permettra aux voyageurs venant des Pays-Bas, notamment, de faire le plein lorsqu'ils se rendent en France, un pays prisé par les Néerlandais.

Le groupe annonce également avoir conclu un contrat avec Sanef, gestionnaire d'une partie du réseau autoroutier français, pour construire des stations de recharge le long de 18 péages dans le nord-ouest. "La plupart des stations seront opérationnelles cette année", selon Fastned.

"Il y a un désert en matière de chargement en France", ajoute le directeur financier du groupe, Victor Van Dijk. "On travaille beaucoup pour changer cela. En Flandre, nous sommes sur la bonne voie mais, en Wallonie, il reste beaucoup à faire."

Si une première station de chargement est confirmée en province de Luxembourg, Fastned n'a toutefois pas communiqué ses ambitions à long terme pour le sud du pays.

"La Commission européenne préconise une infrastructure de recharge rapide tous les 25 kilomètres", précise Victor Van Dijk.

L'entreprise a communiqué jeudi ses résultats à mi-exercice. Elle a vu son chiffre d'affaires lié à la recharge augmenter de 188% pour atteindre 12,6 millions d'euros. Malgré les prix élevés de l'électricité, ce montant est presque trois fois supérieur à celui de la même période l'année dernière. Fastned est active dans six pays (Allemagne, Royaume-Uni, Suisse, France, Belgique et Pays-Bas), où elle cumule 208 stations de recharge.

La société néerlandaise dispose actuellement de 13 stations de recharge pour véhicules électriques en Flandre mais souhaite également s'implanter en Wallonie. Ce choix stratégique permettra aux voyageurs venant des Pays-Bas, notamment, de faire le plein lorsqu'ils se rendent en France, un pays prisé par les Néerlandais. Le groupe annonce également avoir conclu un contrat avec Sanef, gestionnaire d'une partie du réseau autoroutier français, pour construire des stations de recharge le long de 18 péages dans le nord-ouest. "La plupart des stations seront opérationnelles cette année", selon Fastned. "Il y a un désert en matière de chargement en France", ajoute le directeur financier du groupe, Victor Van Dijk. "On travaille beaucoup pour changer cela. En Flandre, nous sommes sur la bonne voie mais, en Wallonie, il reste beaucoup à faire." Si une première station de chargement est confirmée en province de Luxembourg, Fastned n'a toutefois pas communiqué ses ambitions à long terme pour le sud du pays. "La Commission européenne préconise une infrastructure de recharge rapide tous les 25 kilomètres", précise Victor Van Dijk. L'entreprise a communiqué jeudi ses résultats à mi-exercice. Elle a vu son chiffre d'affaires lié à la recharge augmenter de 188% pour atteindre 12,6 millions d'euros. Malgré les prix élevés de l'électricité, ce montant est presque trois fois supérieur à celui de la même période l'année dernière. Fastned est active dans six pays (Allemagne, Royaume-Uni, Suisse, France, Belgique et Pays-Bas), où elle cumule 208 stations de recharge.