Avec ce projet, Facebook souhaite mettre en place un réseau de paiement mondial qui lui permettrait de développer considérablement ses services financiers. L'essai aura lieu à petite échelle aux États-Unis et au Guatemala.

Selon Facebook, 1,7 milliard de personnes dans le monde n'ont pas accès à un compte bancaire, rendant selon lui le système financier actuel défaillant. Le réseau social affirme que Novi permettra à tout le monde d'organiser ses affaires bancaires de manière sûre et abordable. Facebook testera le fonctionnement de tous les systèmes, notamment les fonctions de base et le service à la clientèle, de Novi. Pour ce test, la société américaine coopérera avec la plateforme de crypto-monnaies Coinbase et la société de blockchain Paxos.

D'après le directeur de Novi, David Marcus, le portefeuille est testé avec le Pax Dollar, une crypto-monnaie ancrée au dollar américain. Cela signifie que la monnaie est adossée à de l'argent "réel". Les utilisateurs peuvent acheter du Pax Dollar avec leur compte Novi et ce dernier en assure la garde via Coinbase. Ensuite, les utilisateurs peuvent envoyer et recevoir de l'argent aux autres utilisateurs du portefeuille. Ceux-ci peuvent également retirer immédiatement le montant qu'ils reçoivent dans leur monnaie locale.

Novi fait partie du projet controversé "libra" de Facebook, qui vise à instaurer une monnaie numérique mondiale. Les régulateurs se montrent critiques à son égard, estimant que ce projet pourrait saper l'influence des banques centrales et entraîner une instabilité financière. Facebook a rebaptisé le projet plus tôt cette année sous le nom de Diem et travaille avec une banque pour émettre la crypto-monnaie diem, qui est liée au dollar américain. Le portefeuille numérique a également changé de nom : au lieu de Calibra, il a été rebaptisé Novi.

Dans une déclaration, Facebook indique souhaiter à terme intégrer Novi dans le réseau cryptographique Diem. On ne sait pas encore quand Facebook prévoit de déployer ce portefeuille numérique dans le monde.

Avec ce projet, Facebook souhaite mettre en place un réseau de paiement mondial qui lui permettrait de développer considérablement ses services financiers. L'essai aura lieu à petite échelle aux États-Unis et au Guatemala.Selon Facebook, 1,7 milliard de personnes dans le monde n'ont pas accès à un compte bancaire, rendant selon lui le système financier actuel défaillant. Le réseau social affirme que Novi permettra à tout le monde d'organiser ses affaires bancaires de manière sûre et abordable. Facebook testera le fonctionnement de tous les systèmes, notamment les fonctions de base et le service à la clientèle, de Novi. Pour ce test, la société américaine coopérera avec la plateforme de crypto-monnaies Coinbase et la société de blockchain Paxos.D'après le directeur de Novi, David Marcus, le portefeuille est testé avec le Pax Dollar, une crypto-monnaie ancrée au dollar américain. Cela signifie que la monnaie est adossée à de l'argent "réel". Les utilisateurs peuvent acheter du Pax Dollar avec leur compte Novi et ce dernier en assure la garde via Coinbase. Ensuite, les utilisateurs peuvent envoyer et recevoir de l'argent aux autres utilisateurs du portefeuille. Ceux-ci peuvent également retirer immédiatement le montant qu'ils reçoivent dans leur monnaie locale.Novi fait partie du projet controversé "libra" de Facebook, qui vise à instaurer une monnaie numérique mondiale. Les régulateurs se montrent critiques à son égard, estimant que ce projet pourrait saper l'influence des banques centrales et entraîner une instabilité financière. Facebook a rebaptisé le projet plus tôt cette année sous le nom de Diem et travaille avec une banque pour émettre la crypto-monnaie diem, qui est liée au dollar américain. Le portefeuille numérique a également changé de nom : au lieu de Calibra, il a été rebaptisé Novi.Dans une déclaration, Facebook indique souhaiter à terme intégrer Novi dans le réseau cryptographique Diem. On ne sait pas encore quand Facebook prévoit de déployer ce portefeuille numérique dans le monde.