Eneco, troisième fournisseur d'énergie en Flandre et quatrième en Wallonie, a décidé de mettre fin à son offre de contrats fixes depuis le 1er janvier, rapporte mercredi L'Echo.

La branche belge du fournisseur néerlandais a "pris cette décision parce que les conditions de marché sont trop mauvaises pour nous et les consommateurs", selon Mark Van Hamme, le porte-parole d'Eneco Belgium.

Il laisse entendre que le maintien de ce type d'offre de contrats fixes n'était plus tenable dans le contexte actuel de flambée des prix de l'énergie.

Eneco est le troisième fournisseur de gaz et d'électricité en Flandre avec environ 12% de parts de marché. En Wallonie, il se place en quatrième position pour l'électricité (7%) et cinquième pour le gaz. Au total, Eneco est responsable de la fourniture pour près de 900.000 connexions à travers le pays.

Le porte-parole a également précisé que les titulaires d'un contrat fixe en cours ne verraient pas leur contrat résilié. Il ne sera simplement pas possible de le renouveler une fois arrivé à échéance.

Selon la Febeg, la fédération du secteur, cette décision d'Eneco est tout sauf une surprise en ces temps particuliers. "Ces contrats fixes sont devenus une véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête des fournisseurs étant donné qu'ils doivent assurer la fourniture d'énergie à un même prix sur toute la durée du contrat, sans la possibilité d'y mettre fin. Dans les circonstances actuelles, ce déséquilibre contractuel ne profite plus à personne, et certainement pas aux consommateurs", poursuit-il.

Eneco, troisième fournisseur d'énergie en Flandre et quatrième en Wallonie, a décidé de mettre fin à son offre de contrats fixes depuis le 1er janvier, rapporte mercredi L'Echo. La branche belge du fournisseur néerlandais a "pris cette décision parce que les conditions de marché sont trop mauvaises pour nous et les consommateurs", selon Mark Van Hamme, le porte-parole d'Eneco Belgium. Il laisse entendre que le maintien de ce type d'offre de contrats fixes n'était plus tenable dans le contexte actuel de flambée des prix de l'énergie. Eneco est le troisième fournisseur de gaz et d'électricité en Flandre avec environ 12% de parts de marché. En Wallonie, il se place en quatrième position pour l'électricité (7%) et cinquième pour le gaz. Au total, Eneco est responsable de la fourniture pour près de 900.000 connexions à travers le pays. Le porte-parole a également précisé que les titulaires d'un contrat fixe en cours ne verraient pas leur contrat résilié. Il ne sera simplement pas possible de le renouveler une fois arrivé à échéance. Selon la Febeg, la fédération du secteur, cette décision d'Eneco est tout sauf une surprise en ces temps particuliers. "Ces contrats fixes sont devenus une véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête des fournisseurs étant donné qu'ils doivent assurer la fourniture d'énergie à un même prix sur toute la durée du contrat, sans la possibilité d'y mettre fin. Dans les circonstances actuelles, ce déséquilibre contractuel ne profite plus à personne, et certainement pas aux consommateurs", poursuit-il.