Des responsables de la FGTB et de la CSC se sont ainsi rendus au domicile de la chef du groupe PS au Parlement wallon, Isabelle Simonis, et de la députée Catherine Houdart (PS), respectivement à Flémalle et Villers-Saint-Ghislain.

Ils entendaient leur expliquer que la réforme de la procédure d'octroi des licences d'exportation d'armes envisagée par le gouvernement wallon risquait de condamner ce secteur d'activités porteur pour la Wallonie et les 15.000 emplois directs et indirects qu'il représente.

Les syndicats, rejoints par le patronat du secteur, critiquent notamment le fait que le dernier texte mis sur la table par le gouvernement wallon impose des conditions d'octroi de licence d'exportation "en dépit du bon sens commercial". Il prévoit ainsi, dans certains cas, d'interdire aux usines du secteur de produire du matériel tant qu'une licence d'exportation ne leur aura pas été délivrée.

Des visites matinales similaires sont prévues tout au long de la semaine auprès de parlementaires wallons, ont souligné les syndicats socialiste et chrétien dans un communiqué.

Avec Belga

Des responsables de la FGTB et de la CSC se sont ainsi rendus au domicile de la chef du groupe PS au Parlement wallon, Isabelle Simonis, et de la députée Catherine Houdart (PS), respectivement à Flémalle et Villers-Saint-Ghislain. Ils entendaient leur expliquer que la réforme de la procédure d'octroi des licences d'exportation d'armes envisagée par le gouvernement wallon risquait de condamner ce secteur d'activités porteur pour la Wallonie et les 15.000 emplois directs et indirects qu'il représente. Les syndicats, rejoints par le patronat du secteur, critiquent notamment le fait que le dernier texte mis sur la table par le gouvernement wallon impose des conditions d'octroi de licence d'exportation "en dépit du bon sens commercial". Il prévoit ainsi, dans certains cas, d'interdire aux usines du secteur de produire du matériel tant qu'une licence d'exportation ne leur aura pas été délivrée. Des visites matinales similaires sont prévues tout au long de la semaine auprès de parlementaires wallons, ont souligné les syndicats socialiste et chrétien dans un communiqué. Avec Belga