Les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite et Bahreïn ont rompu lundi avec un quatrième pays du Golfe, le Qatar. Ils ont décidé notamment de fermer "dans 24 heures" leur espace aérien et leurs frontières terrestres et maritimes avec cette petite mais très riche monarchie pétrolière et gazière qu'ils accusent de soutenir "le terrorisme".

Dans des communiqués séparés, les compagnies émiraties Etihad Airways, Emirates et flydubai précisent que la suspension des vols avec le Qatar entrera en vigueur mardi matin "jusqu'à nouvel ordre". Les trois compagnies affirment assurer leurs vols prévus lundi et proposer à leurs clients "d'autres options", y compris des remboursements complets de billets d'avions. Elles présentent leurs excuses pour "la gêne" causée par la suspension de leurs vols en direction du Qatar. Saudia, le transporteur national saoudien a également annoncé la suspension à partir de ce lundi matin de tous les vols à destination et en provenance du Qatar.

Qatar Airways a à son tour annoncé la suspension de tous ses vols vers l'Arabie saoudite. La fermeture par le royaume saoudien, les Emirats et Bahreïn de leur espace aérien avec le Qatar devrait affecter le trafic aérien avec ce pays, par lequel transitent quotidiennement de nombreux passagers en provenance ou vers les trois voisins du Qatar. L'Egypte a également rompu avec Doha et annoncé la fermeture des frontières "aériennes et maritimes" avec le Qatar qui, selon le ministère égyptien des Affaires étrangères, "insiste à adopter un comportement hostile vis-à-vis" du Caire.

Les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite et Bahreïn ont rompu lundi avec un quatrième pays du Golfe, le Qatar. Ils ont décidé notamment de fermer "dans 24 heures" leur espace aérien et leurs frontières terrestres et maritimes avec cette petite mais très riche monarchie pétrolière et gazière qu'ils accusent de soutenir "le terrorisme". Dans des communiqués séparés, les compagnies émiraties Etihad Airways, Emirates et flydubai précisent que la suspension des vols avec le Qatar entrera en vigueur mardi matin "jusqu'à nouvel ordre". Les trois compagnies affirment assurer leurs vols prévus lundi et proposer à leurs clients "d'autres options", y compris des remboursements complets de billets d'avions. Elles présentent leurs excuses pour "la gêne" causée par la suspension de leurs vols en direction du Qatar. Saudia, le transporteur national saoudien a également annoncé la suspension à partir de ce lundi matin de tous les vols à destination et en provenance du Qatar. Qatar Airways a à son tour annoncé la suspension de tous ses vols vers l'Arabie saoudite. La fermeture par le royaume saoudien, les Emirats et Bahreïn de leur espace aérien avec le Qatar devrait affecter le trafic aérien avec ce pays, par lequel transitent quotidiennement de nombreux passagers en provenance ou vers les trois voisins du Qatar. L'Egypte a également rompu avec Doha et annoncé la fermeture des frontières "aériennes et maritimes" avec le Qatar qui, selon le ministère égyptien des Affaires étrangères, "insiste à adopter un comportement hostile vis-à-vis" du Caire.