Il faut dire que Nike est un sponsor important, qui est présent sur les maillots de pas moins de dix équipes participant à cette coupe du monde, y compris sur les maillots de l'équipe du Brésil, le pays qui accueille la compétition.

Il faut dire que les investisseurs n'ont pas donné beaucoup de chance à Adidas, et ce malgré son statut de principal commanditaire de la coupe du monde; Adidas, qui avait "remporter" la précédente coupe du monde en tant que sponsor principal de l'Espagne.
Ce "désaveu" est dû principalement à l'énorme popularité dont Nike bénéficiait déjà au Brésil.

Quant à Puma, qui livre les chaussures à crampons des Diables Rouges, il sponsorise huit équipes et pourrait bien avoir encore une chance de remporter la coupe.

Il faut dire que Nike est un sponsor important, qui est présent sur les maillots de pas moins de dix équipes participant à cette coupe du monde, y compris sur les maillots de l'équipe du Brésil, le pays qui accueille la compétition. Il faut dire que les investisseurs n'ont pas donné beaucoup de chance à Adidas, et ce malgré son statut de principal commanditaire de la coupe du monde; Adidas, qui avait "remporter" la précédente coupe du monde en tant que sponsor principal de l'Espagne. Ce "désaveu" est dû principalement à l'énorme popularité dont Nike bénéficiait déjà au Brésil. Quant à Puma, qui livre les chaussures à crampons des Diables Rouges, il sponsorise huit équipes et pourrait bien avoir encore une chance de remporter la coupe.