Cette énorme perte est une surprise puisque selon le consensus Factset Estimates, les analystes tablaient sur un bénéfice net de 526 millions d'euros. Sur le seul quatrième trimestre, la perte nette s'élève à 8,46 milliards d'euros, contre une perte nette de 2,38 milliards sur la même période de 2014, a précisé le groupe dans un communiqué. Le résultat opérationnel ajusté est lui en recul de 64% sur l'année, à 4,1 milliards. La production d'hydrocarbures a progressé de 10% en 2015, à 1,76 million de barils par jour. Eni avait revu sa prévision à la hausse fin octobre, tablant sur une amélioration de 9% (contre 7% en juillet). Sur le seul quatrième trimestre, la production s'élève à 1,88 million, le niveau le plus élevé enregistré depuis cinq ans, a souligné Eni.

Cette énorme perte est une surprise puisque selon le consensus Factset Estimates, les analystes tablaient sur un bénéfice net de 526 millions d'euros. Sur le seul quatrième trimestre, la perte nette s'élève à 8,46 milliards d'euros, contre une perte nette de 2,38 milliards sur la même période de 2014, a précisé le groupe dans un communiqué. Le résultat opérationnel ajusté est lui en recul de 64% sur l'année, à 4,1 milliards. La production d'hydrocarbures a progressé de 10% en 2015, à 1,76 million de barils par jour. Eni avait revu sa prévision à la hausse fin octobre, tablant sur une amélioration de 9% (contre 7% en juillet). Sur le seul quatrième trimestre, la production s'élève à 1,88 million, le niveau le plus élevé enregistré depuis cinq ans, a souligné Eni.