Mega attire ses clients par des prix bas, mais lorsque le contrat est arrivé à son terme, les clients sont automatiquement transférés vers un nouveau prix qui peut être supérieur de 30%. Lorsque le client a consulté son contrat, il a trouvé le même nom de produit, mais le prix était nettement supérieur à celui que Mega mettait en avant sur le marché. En publiant deux prix chaque mois, à savoir un prix actif et un prix de renouvellement, pour un seul et même produit, il n'y avait pas de transparence pour le client. En effet, les prix de renouvellement n'ont été rendus publics nulle part, indique le communiqué.

L'enquête ouverte en janvier a par ailleurs eu des résultats immédiats. Peu de temps après le début de la crise, PowerOnline, la société derrière Mega, a pris des mesures pour rectifier la situation. Par exemple, les taux de renouvellement sont accessibles au public sur son site web depuis au moins le 27 janvier 2021. PowerOnline a également annoncé qu'elle proposera un tarif unique à ses clients existants et nouveaux à partir du 1er avril 2021. L'Inspection économique surveillera de près le respect de ces annonces, précise le communiqué.

"Ceux qui appliquent des pratiques déloyales ne trompent pas seulement le client, mais faussent également la concurrence loyale au sein du secteur. Grâce à l'attitude active du gouvernement et de l'Inspection économique dans cette matière, des milliers de clients bénéficieront de meilleures conditions et les règles du jeu seront rétablies", a souligné Pierre-Yves Dermagne.

"Je ne permettrai jamais que les consommateurs d'énergie soient trompés. L'énergie est un besoin fondamental et des pratiques de vente équitables et transparentes sont indispensables pour les consommateurs. Les fournisseurs d'énergie qui ne jouent pas loyalement le jeu seront sanctionnés", a averti Tinne Van der Straeten.

Mega attire ses clients par des prix bas, mais lorsque le contrat est arrivé à son terme, les clients sont automatiquement transférés vers un nouveau prix qui peut être supérieur de 30%. Lorsque le client a consulté son contrat, il a trouvé le même nom de produit, mais le prix était nettement supérieur à celui que Mega mettait en avant sur le marché. En publiant deux prix chaque mois, à savoir un prix actif et un prix de renouvellement, pour un seul et même produit, il n'y avait pas de transparence pour le client. En effet, les prix de renouvellement n'ont été rendus publics nulle part, indique le communiqué. L'enquête ouverte en janvier a par ailleurs eu des résultats immédiats. Peu de temps après le début de la crise, PowerOnline, la société derrière Mega, a pris des mesures pour rectifier la situation. Par exemple, les taux de renouvellement sont accessibles au public sur son site web depuis au moins le 27 janvier 2021. PowerOnline a également annoncé qu'elle proposera un tarif unique à ses clients existants et nouveaux à partir du 1er avril 2021. L'Inspection économique surveillera de près le respect de ces annonces, précise le communiqué. "Ceux qui appliquent des pratiques déloyales ne trompent pas seulement le client, mais faussent également la concurrence loyale au sein du secteur. Grâce à l'attitude active du gouvernement et de l'Inspection économique dans cette matière, des milliers de clients bénéficieront de meilleures conditions et les règles du jeu seront rétablies", a souligné Pierre-Yves Dermagne. "Je ne permettrai jamais que les consommateurs d'énergie soient trompés. L'énergie est un besoin fondamental et des pratiques de vente équitables et transparentes sont indispensables pour les consommateurs. Les fournisseurs d'énergie qui ne jouent pas loyalement le jeu seront sanctionnés", a averti Tinne Van der Straeten.