Lufthansa annule 900 vols intra-européens depuis ou vers les aéroports de Munich et Francfort. Il s'agit de vols prévus les vendredis, samedis et dimanches, qui représentent environ 5% de l'offre initialement prévue pour le mois. Plusieurs centaines de vols seront aussi supprimés chez Eurowings, les passagers concernés se verront proposer des alternatives.

Du côté de Swiss Air Lines, également filiale du groupe Lufthansa, il avait déjà été annoncé mardi qu'une série de vols, surtout intra-européens, seraient annulés au cours des prochaines semaines pour les mêmes raisons.

Brussels Airlines avait également annoncé mercredi devoir annuler 148 vols cet été, "pour réduire la charge de travail estivale" alors que la compagnie affirme ne pas être confrontée à un manque de personnel.

Les syndicats n'ont pas demandé à Brussels Airlines d'annuler des vols

Le front commun syndical ne croit pas que l'annulation de 148 vols pendant les mois d'été allégera la charge de travail pour le personnel de Brussels Airlines, indique Olivier Van Camp du syndicat socialiste BBTK/Setca.

Les syndicats assurent avoir appris dans la presse la suppression de 148 vols cet été. La proposition avait déjà été évoquée lors des réunions de conciliation entre la direction et les représentants des travailleurs, mardi. "Les syndicats ont alors demandé si la direction pouvait démontrer que cette décision réduirait réellement la charge de travail. La direction n'a pas pu y répondre", souligne le front syndical.

La suppression des vols a finalement été annoncée mercredi.

Les syndicats disent savoir "de bonnes sources" que les destinations en question sont bien au planning mais pas réellement desservies. "Un simple calcul" permet également de se rendre compte qu'il ne s'agit que d'une goutte d'eau dans l'océan, ajoutent encore les syndicats. "Brussels Airlines opère environ 200 vols par jour, ce qui signifie que quelque 12.400 vols sont opérés en deux mois." L'annulation de 148 vols représente une baisse de 1,19%.

"En tant que syndicats, nous n'avons jamais demandé l'annulation de vols, la décision a été prise unilatéralement par Brussels Airlines", assure le front commun. Il appelle donc la direction à "rechercher des solutions structurelles qui bénéficient aux travailleurs, à savoir des combinaisons de vols acceptables avec suffisamment de repos entre les prestations". Les syndicats consulteront leurs membres dans les prochains jours.

Lufthansa annule 900 vols intra-européens depuis ou vers les aéroports de Munich et Francfort. Il s'agit de vols prévus les vendredis, samedis et dimanches, qui représentent environ 5% de l'offre initialement prévue pour le mois. Plusieurs centaines de vols seront aussi supprimés chez Eurowings, les passagers concernés se verront proposer des alternatives. Du côté de Swiss Air Lines, également filiale du groupe Lufthansa, il avait déjà été annoncé mardi qu'une série de vols, surtout intra-européens, seraient annulés au cours des prochaines semaines pour les mêmes raisons.