En images: Pourquoi Facebook doit s'inquiéter

En images: Pourquoi Facebook doit s'inquiéter
Au premier trimestre 2013, Facebook revendiquait 1,11 milliard d'utilisateurs actifs par mois. Soit une augmentation de 23 % en un an. 751 millions, c'est le nombre d'utilisateurs de Facebook actifs sur les applications mobiles, selon la firme. Une hausse de 54 % en un an. 5 millions, c'est le nombre d'utilisateurs de Facebook estimé en Belgique. Notre pays se classerait à la 37e position des contrées possédant le plus de comptes Facebook. © Reuters

1,11 MILLIARD, 751 MILLIONS et 5 MILLIONS © Reuters

Au premier trimestre 2013, Facebook revendiquait 1,11 milliard d'utilisateurs actifs par mois. Soit une augmentation de 23 % en un an. 751 millions, c'est le nombre d'utilisateurs de Facebook actifs sur les applications mobiles, selon la firme. Une hausse de 54 % en un an. 5 millions, c'est le nombre d'utilisateurs de Facebook estimé en Belgique. Notre pays se classerait à la 37e position des contrées possédant le plus de comptes Facebook.

Pheed, l'ambitieux nouveau venu

Il vient de souffler sa première bougie. Pheed entend combler les lacunes de Facebook et des autres réseaux sociaux. Il offre la possibilité de protéger le contenu publié en apposant un copyright et permet aussi aux membres de rendre payant l'accès à leur compte si le contenu est à haute valeur ajoutée. Pheed s'adresse aux 15-24 ans et aux artistes. Il compterait déjà plus d'un million d'utilisateurs.

WhatsApp, 20 milliards de messages par jour

"WhatsApp a fait pour les SMS ce que Skype a fait pour les appels internationaux sur lignes fixes", dixit le Financial Times. L'application permet d'échanger des messages écrits (sans devoir payer le prix des SMS), d'envoyer des images, des vidéos, des messages audio, de créer des groupes, etc. Le tout sans pub : c'est le point fort de cette start-up créée il y a quatre ans par deux anciens de Yahoo !, Jan Koum et Brian Acton.

Des concurrents comme s'il en pleuvait

Avant son rachat, Instagram fut longtemps cité comme le principal concurrent de Facebook. Twitter, Tumblr, Imgur LinkedIn, Viadeo ou encore Badoo lui font également de l'ombre, chacun sur leur terrain. Sans oublier Google+, qui revendiquait en 2012 plus de 100 millions d'utilisateurs, sans toutefois réellement décoller.

Même en Asie

D'ambitieuses sociétés asiatiques comptent également conquérir le monde, comme le chinois WeChat ou le japonais Line. Ce dernier affirmait en août dernier avoir 230 millions de membres dont 15 millions en Espagne grâce à un marketing bien huilé.

Snapchat : les photos éphémères qui s'imposent

C'est l'application du moment chez les jeunes, surtout aux Etats-Unis. Snapchat permet d'envoyer à ses contacts des photos ou des vidéos qui s'autodétruiront 10 secondes après leur ouverture. Créée en 2011 par des étudiants de l'Université de Stanford en Californie, cette appli se popularise à la vitesse de l'éclair. En septembre, le CEO Evan Spiegel affirmait que 350 millions d'images étaient partagées chaque jour.