Les fruiticulteurs concernés par l'embargo russe décrété début août pouvaient réclamer une compensation s'ils avaient fait enregistrer entre le 18 août et le 3 septembre le nombre d'hectares qu'ils n'avaient pas pu récolter.

Pour les pommiers, 714 hectares ont été déclarés. Les agriculteurs recevront de l'Europe 2.869.188 euros. Un total de 665 hectares de poiriers n'ont pas été récoltés et une indemnité de 3.054.990 euros est prévue. En outre, trente tonnes de poires avaient été retirées de la vente pour être distribuées gratuitement. Une compensation de 3.569 euros sera versée.

Le total s'élève à 5.927.747 euros.

Les fruiticulteurs concernés par l'embargo russe décrété début août pouvaient réclamer une compensation s'ils avaient fait enregistrer entre le 18 août et le 3 septembre le nombre d'hectares qu'ils n'avaient pas pu récolter.Pour les pommiers, 714 hectares ont été déclarés. Les agriculteurs recevront de l'Europe 2.869.188 euros. Un total de 665 hectares de poiriers n'ont pas été récoltés et une indemnité de 3.054.990 euros est prévue. En outre, trente tonnes de poires avaient été retirées de la vente pour être distribuées gratuitement. Une compensation de 3.569 euros sera versée.Le total s'élève à 5.927.747 euros.