En raison de l'indisponibilité des deux réacteurs nucléaires, la Belgique est actuellement dépendante structurellement de l'importation d'électricité. Il n'y a toutefois pas de problème durant le pic de froid que connaît actuellement le pays.

La semaine dernière, l'importation d'électricité a grimpé à 2.500 MW lors des pics de consommation. Vendredi, 3.500 MW ont été importés et lundi environ 2.000 MW.

En février 2012, alors que la Belgique était confrontée à une vague de gel permanent, le pays n'a pas eu recours à de l'importation d'électricité.

Elia ne prévoit aucun problème d'approvisionnement pour les six jours à venir.

Belga

En raison de l'indisponibilité des deux réacteurs nucléaires, la Belgique est actuellement dépendante structurellement de l'importation d'électricité. Il n'y a toutefois pas de problème durant le pic de froid que connaît actuellement le pays. La semaine dernière, l'importation d'électricité a grimpé à 2.500 MW lors des pics de consommation. Vendredi, 3.500 MW ont été importés et lundi environ 2.000 MW. En février 2012, alors que la Belgique était confrontée à une vague de gel permanent, le pays n'a pas eu recours à de l'importation d'électricité. Elia ne prévoit aucun problème d'approvisionnement pour les six jours à venir. Belga