Un logiciel pour gérer tous les pans de son entreprise : la facturation, les barèmes des prestations, les notes de frais, la logistique, les contacts, les objectifs et les résultats, l'archivage de documents et autre gestion de données, etc. Au terme de sept années de développement, soit 16.000 heures de travail et 175.000 lignes de code, Luc Ghys voit l'aboutissement d'un projet qu'il a mené seul : Elaëis, un ERP ( enterprise resource planning), autrement dit un " progiciel de gestion intégré ".
...

Un logiciel pour gérer tous les pans de son entreprise : la facturation, les barèmes des prestations, les notes de frais, la logistique, les contacts, les objectifs et les résultats, l'archivage de documents et autre gestion de données, etc. Au terme de sept années de développement, soit 16.000 heures de travail et 175.000 lignes de code, Luc Ghys voit l'aboutissement d'un projet qu'il a mené seul : Elaëis, un ERP ( enterprise resource planning), autrement dit un " progiciel de gestion intégré ".Des logiciels de gestion pour entreprises, il en existe évidemment déjà beaucoup sur le marché, comme SAP, Microsoft Dynamics, ou le belge Odoo. Ancien gérant d'un bureau d'ingénieurs et de géomètres à Namur, aujourd'hui consultant en gestion de projets fonciers et miniers, Luc Ghys préfère donc viser un public qu'il connaît bien et qu'il juge délaissé par ces majors : les très petites entreprises et les travailleurs indépendants. Il s'adresse à des prestataires qui proposent des services plutôt intellectuels que manuels : des géomètres, bien sûr, mais aussi des agronomes, des architectes, des experts immobiliers, des consultants indépendants, des topographes, etc. Certes, des versions pour PME et pour indépendants existent déjà chez ses différents concurrents. Chez Odoo, par exemple, un abonnement de base pour un utilisateur revient à 18 euros par mois, mais il est nécessaire d'y rajouter jusqu'à 34 applications, comme la gestion de la relation client, un site internet, la facturation, etc. Toutes ces applications ont un coût : de 8 à 64 euros par mois chacune. Le prix de l'abonnement peut donc rapidement grimper. Luc Ghys a donc plutôt choisi de proposer un logiciel d'une dizaine de modules tout en un, sans ajout d'options supplémentaires, pour un prix plus démocratique : comptez 50 euros HTVA par mois et par utilisateur. Et il l'assure : son logiciel est au point. Vingt-cinq indépendants et bureaux d'entrepreneurs l'ont testé durant deux ans.Luc Ghys a décidé de lancer la commercialisation de son ERP au mois de janvier 2018. Au-delà du travail de titan que représente le développement d'un tel logiciel, reste maintenant le défi le plus important : convaincre les clients. L'entrepreneur demeure discret sur son nombre d'utilisateurs actuels mais compte le proposer, à terme, à l'étranger. Elaëis n'est en effet pas un logiciel de comptabilité. Même s'il en intègre des facettes, il reste un outil de gestion qui peut être facilement transposé à d'autres pays. Uniquement disponible en français, Luc Ghys compte donc traduire son ERP en anglais d'ici un an.