Dominique Leroy: "Peu de mesures de prépension sont encore disponibles dans l'entreprise"

10/01/19 à 17:19 - Mise à jour à 17:22

Source: Trends-Tendances

Contrainte et forcée, la CEO de Proximus Dominique Leroy dévoile son plan de restructuration. Sur les 1.900 départs envisagés, peu de prépensions sont envisageables. Restent les départs volontaires et, en dernier recours, les licenciements secs.

Pourquoi faire ce plan de restructuration aujourd'hui ?

Nous voulons transformer l'entreprise pour qu'elle puisse opérer sa mutation, pour qu'elle passe d'une société de connectivité vers une entreprise qui fournit des services digitaux. Nous voulons fournir à nos clients particuliers de la 5G, de la fibre optique mais aussi des possibilités d'accéder à tous les services numériques (streaming, télévision, etc.). Nous devons nous adapter aux besoins du marché et être pertinents dans le futur. La connectivité est un ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné