Depuis 2018, chaque salarié de l'entreprise qui a mis en place un plan de mobilité, a la possibilité de recevoir une prime de cinq euros par jour.

Selon KPMG, la mesure a permis de réduire les émissions de CO2 de 158 tonnes en 2018 (-4,4%) et de 245 tonnes en 2019 (-6,8%). Rien que sur l'année 2019, on parle de 2,3 millions de kilomètres qui auraient été effectués par des moyens de transport alternatifs.

Pour cette année, l'ambition de KPMG est de réduire de 350 tonnes les émissions annuelles de CO2 de sa flotte de véhicules de société. Le bonus sera donc doublé d'ici quelques jours.

Le salarié ne reçoit pas directement l'argent mais il s'intègre dans un budget mobilité qui permet à l'employeur de souscrire, pour le compte du travailleur, des abonnements à des solutions de mobilité.

KPMG emploie sur ses différents sites (Brussels Airport, Hasselt, Liège, Gand, Louvain-la-Neuve...) 1.450 personnes, dont 1.150 employés.

Depuis 2018, chaque salarié de l'entreprise qui a mis en place un plan de mobilité, a la possibilité de recevoir une prime de cinq euros par jour. Selon KPMG, la mesure a permis de réduire les émissions de CO2 de 158 tonnes en 2018 (-4,4%) et de 245 tonnes en 2019 (-6,8%). Rien que sur l'année 2019, on parle de 2,3 millions de kilomètres qui auraient été effectués par des moyens de transport alternatifs. Pour cette année, l'ambition de KPMG est de réduire de 350 tonnes les émissions annuelles de CO2 de sa flotte de véhicules de société. Le bonus sera donc doublé d'ici quelques jours. Le salarié ne reçoit pas directement l'argent mais il s'intègre dans un budget mobilité qui permet à l'employeur de souscrire, pour le compte du travailleur, des abonnements à des solutions de mobilité. KPMG emploie sur ses différents sites (Brussels Airport, Hasselt, Liège, Gand, Louvain-la-Neuve...) 1.450 personnes, dont 1.150 employés.