La plateforme a accumulé 2 millions d'abonnés supplémentaires en trois mois, mais les investisseurs espéraient au moins 125 millions d'utilisateurs payants à ce stade.

Le titre de l'empire du divertissement perdait mercredi plus de 3% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse, même si son patron avait prévu ce ralentissement au trimestre précédent.

Le groupe californien a réalisé 18,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires pendant le quatrième trimestre de son exercice décalé, et dégagé 160 millions de bénéfice net.

Ces résultats sont sans comparaison avec ceux d'il y a un an, quand Disney enregistrait une perte nette de plus de 700 millions à cause de la pandémie.

Mais le marché attendait de meilleures performances, d'autant que les parcs d'attraction ont pu rouvrir cet été, à la faveur des campagnes de vaccination.

Quant à sa plateforme de streaming, lancée il y a deux ans, elle a rapidement distancé ses concurrentes, talonnant .

La plateforme a accumulé 2 millions d'abonnés supplémentaires en trois mois, mais les investisseurs espéraient au moins 125 millions d'utilisateurs payants à ce stade. Le titre de l'empire du divertissement perdait mercredi plus de 3% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse, même si son patron avait prévu ce ralentissement au trimestre précédent. Le groupe californien a réalisé 18,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires pendant le quatrième trimestre de son exercice décalé, et dégagé 160 millions de bénéfice net. Ces résultats sont sans comparaison avec ceux d'il y a un an, quand Disney enregistrait une perte nette de plus de 700 millions à cause de la pandémie. Mais le marché attendait de meilleures performances, d'autant que les parcs d'attraction ont pu rouvrir cet été, à la faveur des campagnes de vaccination. Quant à sa plateforme de streaming, lancée il y a deux ans, elle a rapidement distancé ses concurrentes, talonnant .