Rares sont ceux qui peuvent se vanter de n'avoir jamais oublié de payer ou même, perdu une facture. Afin de mettre fin aux soucis des distraits, Digiteal, une toute nouvelle start-up lancée en novembre dernier, souhaite réinventer leur paiement. Pour cela, la jeune pousse travaille sur deux axes, avec un objectif simple : diminuer l'utilisation du papier. Elle a donc mis en place une stratégie pour amener à une conversion, en douceur, vers le numérique. Elle se fait, d'une part, avec le développement d'une application permettant de régler ses paiements presqu...

Rares sont ceux qui peuvent se vanter de n'avoir jamais oublié de payer ou même, perdu une facture. Afin de mettre fin aux soucis des distraits, Digiteal, une toute nouvelle start-up lancée en novembre dernier, souhaite réinventer leur paiement. Pour cela, la jeune pousse travaille sur deux axes, avec un objectif simple : diminuer l'utilisation du papier. Elle a donc mis en place une stratégie pour amener à une conversion, en douceur, vers le numérique. Elle se fait, d'une part, avec le développement d'une application permettant de régler ses paiements presque instantanément et, d'autre part, avec la mise en place d'une plateforme digitale de gestion de ses factures. Car aujourd'hui, c'est toujours bien le papier qui reste le moyen le plus utilisé. " Depuis 2011, on constate une diminution de l'utilisation du papier pour l'émission de factures. Mais à l'échelle européenne, cela représente encore 28 milliards d'envois ", constate Cédric Nève, le CEO de la nouvelle société. Concrètement, l'application Digiteal permet de lire un code QR apposé sur la facture papier. " L'ensemble des données sont préenregistrées et l'utilisateur n'a plus qu'à valider le paiement, en indiquant un code pin ", explique le CEO. L'utilisateur est alors invité à numériser sa démarche et à gérer ses comptes directement sur la plateforme, où là aussi, les transactions sont simplifiées. " Ce genre de service n'est possible que sur Digiteal car, à l'inverse de ce qui existe déjà (comme le système Zoomit, par exemple. Ndlr), nous ne dépendons d'aucune banque et disposons de notre propre interface. Il est donc possible de réaliser un vrai suivi de ses paiements, d'archiver ses factures. Notre service est également disponible pour toute l'Europe ". Une nouvelle gestion digitale, où l'intérêt est écologique mais aussi économique. " Pour nous rémunérer, nous facturons 30 cents par facture aux émetteurs, ce qui est avantageux pour eux car c'est moitié moins que le prix d'un timbre. " Actuellement en phase pilote, les débuts de l'appli se font donc à petite échelle. Digiteal travaille avec une petite dizaine de sociétés, mais espère rapidement convaincre de très gros acteurs du marché. " Nous avons des lettres d'intention de la société wallonne des eaux, du service public des finances, d'AG Insurance, etc. Autant d'acteurs qui émettent chaque année des milliers de factures ", précise encore Cédric Nève. Dès l'année prochaine, celui-ci espère croître de manière constante, à raison de 50.000 factures supplémentaires chaque mois. " C'est le plus mauvais scénario. Dans notre vision optimiste, nous prévoyons une croissance mensuelle 10 fois plus importante ", sourit le responsable. Par Arnaud Martin.