Ils avaient déjà débrayé vendredi.

Ils protestent contre la délocalisation du siège européen vers Bonn, Leipzig et Prague. Les syndicats demandent à ce que la direction tienne compte de leur plan alternatif et veulent ouvrir des négociations sur un plan social collectif qui impliquerait chaque travailleur, et pas uniquement les cadres inférieurs, comme le souhaite la direction.

La décision de délocalisation avait été annoncée fin novembre.

Sur les 810 postes présents à Diegem, 523 seraient transférés à l'étranger.

Trends.be, avec Belga

Ils avaient déjà débrayé vendredi.Ils protestent contre la délocalisation du siège européen vers Bonn, Leipzig et Prague. Les syndicats demandent à ce que la direction tienne compte de leur plan alternatif et veulent ouvrir des négociations sur un plan social collectif qui impliquerait chaque travailleur, et pas uniquement les cadres inférieurs, comme le souhaite la direction.La décision de délocalisation avait été annoncée fin novembre.Sur les 810 postes présents à Diegem, 523 seraient transférés à l'étranger. Trends.be, avec Belga