Les actions menées par le personnel du bagagiste Swissport mardi matin n'engrangent pas trop de perturbations à l'aéroport national. Vers 9h, seuls quelques vols étaient retardés.

Les syndicats de Swissport se plaignent du manque de personnel. Lundi soir, les négociations entamées avec la direction ont échoué. "Les travailleurs me disent qu'ils font à cinq ce qu'ils devraient faire à 10", explique Fouad Bougrine du syndicat libéral ACLVB. "Pendant deux heures, les manutentionnaires feront ce qu'ils doivent faire, mais rien de plus. Comme ils sont en sous-effectif, cela entraînera des retards."

Les représentants syndicaux s'inquiètent également de la situation financière de la filiale belge et veulent désormais passer par un médiateur, en espérant que celui-ci pourra se mettre à l'ouvrage dès ce mardi.

Les actions menées par le personnel du bagagiste Swissport mardi matin n'engrangent pas trop de perturbations à l'aéroport national. Vers 9h, seuls quelques vols étaient retardés.Les syndicats de Swissport se plaignent du manque de personnel. Lundi soir, les négociations entamées avec la direction ont échoué. "Les travailleurs me disent qu'ils font à cinq ce qu'ils devraient faire à 10", explique Fouad Bougrine du syndicat libéral ACLVB. "Pendant deux heures, les manutentionnaires feront ce qu'ils doivent faire, mais rien de plus. Comme ils sont en sous-effectif, cela entraînera des retards." Les représentants syndicaux s'inquiètent également de la situation financière de la filiale belge et veulent désormais passer par un médiateur, en espérant que celui-ci pourra se mettre à l'ouvrage dès ce mardi.