L'annonce d'un repreneur a été accueillie avec joie par les employés, venus rencontrer les nouveaux propriétaires dans les locaux du groupe à Naninne. D'après Fabien Defays, cofondateur de la société Citius, les travailleurs semblent particulièrement investis dans l'entreprise, mais il est impossible pour les repreneurs de poursuivre avec l'ensemble du personnel.

L'annonce d'un repreneur a été accueillie avec joie par les employés, venus rencontrer les nouveaux propriétaires dans les locaux du groupe à Naninne. D'après Fabien Defays, cofondateur de la société Citius, les travailleurs semblent particulièrement investis dans l'entreprise, mais il est impossible pour les repreneurs de poursuivre avec l'ensemble du personnel.

Du côté du syndicat CNE (centrale nationale des employés), on se montre content mais prudent. "Nous espérons surtout que les nouveaux propriétaires seront favorables à la mise en place de représentants syndicaux dans l'entreprise. C'est parce qu'il n'y en avait pas que les salariés de WOW ont appris la faillite à la dernière minute", explique Michel Duby.

Les activités sur le site devraient reprendre dès lundi prochain, tout le matériel étant disponible sur place. Certains salariés ont déjà trouvé du boulot ailleurs. Pour les autres, une cellule de reconversion va être mise en place en juin prochain au Forem de Jambes (Namur).