Des centaines de postes seraient supprimés au Royaume-Uni. L'opération aurait lieu dans le cadre d'une plus grande réorganisation de l'entreprise, qui emploie 83.000 personnes dans le monde.

Des informations ont déjà circulé selon lesquelles Shell voudrait réduire de 40% ses coûts de production de pétrole et de gaz. Cela ferait partie d'une refonte stratégique avec en ligne de mire la transition énergétique et une simplification de la structure de la société.

Un porte-parole de Shell a indiqué que l'entreprise était occupée à une réorientation stratégique, au vu de la transition énergétique. Il n'a pas souhaité commenter les rumeurs de suppression d'emplois.

Des centaines de postes seraient supprimés au Royaume-Uni. L'opération aurait lieu dans le cadre d'une plus grande réorganisation de l'entreprise, qui emploie 83.000 personnes dans le monde. Des informations ont déjà circulé selon lesquelles Shell voudrait réduire de 40% ses coûts de production de pétrole et de gaz. Cela ferait partie d'une refonte stratégique avec en ligne de mire la transition énergétique et une simplification de la structure de la société. Un porte-parole de Shell a indiqué que l'entreprise était occupée à une réorientation stratégique, au vu de la transition énergétique. Il n'a pas souhaité commenter les rumeurs de suppression d'emplois.