Ainsi, les employés pourraient par exemple travailler au bureau jusqu'à 16h puis terminer leur journée chez eux entre 20h et 22h, ou les parents divorcés pourraient travailler plus d'heures la semaine où ils n'ont pas les enfants, ...

Le dossier vient d'être transmis aux patrons et aux syndicats. Le gouvernement espère un accord entre les partenaires sociaux pour fin janvier.

Belga

Ainsi, les employés pourraient par exemple travailler au bureau jusqu'à 16h puis terminer leur journée chez eux entre 20h et 22h, ou les parents divorcés pourraient travailler plus d'heures la semaine où ils n'ont pas les enfants, ... Le dossier vient d'être transmis aux patrons et aux syndicats. Le gouvernement espère un accord entre les partenaires sociaux pour fin janvier. Belga