Le concept, baptisé Swapfiets, attire déjà 27.500 personnes outre-Moerdijk et promet, pour 17,5 euros par mois et 15 euros pour les étudiants, un vélo de qualité à sept vitesses et une assurance contre le vol.

Et en cas de problème, un réparateur est envoyé au domicile des abonnés dans les 12 heures pour réparer le vélo ou le remplacer.

Contrairement aux systèmes Blue-bike, Villo, Velo ou o-Bike, le vélo reste chez l'abonné et le prix n'est pas facturé à la course, précise la société.

Le concept, baptisé Swapfiets, attire déjà 27.500 personnes outre-Moerdijk et promet, pour 17,5 euros par mois et 15 euros pour les étudiants, un vélo de qualité à sept vitesses et une assurance contre le vol. Et en cas de problème, un réparateur est envoyé au domicile des abonnés dans les 12 heures pour réparer le vélo ou le remplacer. Contrairement aux systèmes Blue-bike, Villo, Velo ou o-Bike, le vélo reste chez l'abonné et le prix n'est pas facturé à la course, précise la société.