M. Schultz, 63 ans, qui ne coupe pas les liens avec l'entreprise, s'est illustré ces derniers mois pour ses prises de position politiques et le soutien apporté aux salariés américains réclamant une augmentation du salaire minimum à 15 dollars de l'heure. Il quittera ses fonctions opérationnelles le 3 avril mais gardera le poste de président exécutif du conseil d'administration où il sera en charge de réfléchir à une offre de cafés haut de gamme.