Ainsi, neuf magasins sur 15 en région liégeoise poursuivraient la grève, sept magasins en province de Hainaut, trois en Brabant wallon, tout comme plusieurs magasins de la région bruxelloise, selon le syndicat chrétien. Des fermetures de magasins ne sont pas non plus à exclure en Flandre.

Les actions syndicales font suite à la volonté affichée par la direction du groupe de réaliser des économies sur les salaires des travailleurs en plus des 2.500 suppressions d'emploi et de la fermeture de 14 magasins en gestion propre prévue dans le plan de transformation annoncé en juin.

Ce vendredi, 103 magasins sur 138 sont fermés tandis que les dépôts de Zellik et de Ninove ont été bloqués. Du côté de la direction de Delhaize, on déclare tout mettre en oeuvre pour que les magasins en gestion propre et les magasins franchisés soient livrés en marchandises. "Nous avons des obligations à l'égard des magasins et de nos clients", souligne un porte-parole du groupe. L'enseigne aurait d'ailleurs fait appel à l'aide de l'entreprise logistique anversoise Katoen Natie.

La direction déplore les dégâts "énormes" engendrés par les actions de grève, sans toutefois avancer de chiffre quant au manque à gagner. Les syndicats représentant les ouvriers se réuniront lundi à 14h avec la direction de la chaîne de supermarchés au SPF Emploi à Bruxelles pour une réunion de conciliation, a précisé le porte-parole.

Ainsi, neuf magasins sur 15 en région liégeoise poursuivraient la grève, sept magasins en province de Hainaut, trois en Brabant wallon, tout comme plusieurs magasins de la région bruxelloise, selon le syndicat chrétien. Des fermetures de magasins ne sont pas non plus à exclure en Flandre.Les actions syndicales font suite à la volonté affichée par la direction du groupe de réaliser des économies sur les salaires des travailleurs en plus des 2.500 suppressions d'emploi et de la fermeture de 14 magasins en gestion propre prévue dans le plan de transformation annoncé en juin. Ce vendredi, 103 magasins sur 138 sont fermés tandis que les dépôts de Zellik et de Ninove ont été bloqués. Du côté de la direction de Delhaize, on déclare tout mettre en oeuvre pour que les magasins en gestion propre et les magasins franchisés soient livrés en marchandises. "Nous avons des obligations à l'égard des magasins et de nos clients", souligne un porte-parole du groupe. L'enseigne aurait d'ailleurs fait appel à l'aide de l'entreprise logistique anversoise Katoen Natie.La direction déplore les dégâts "énormes" engendrés par les actions de grève, sans toutefois avancer de chiffre quant au manque à gagner. Les syndicats représentant les ouvriers se réuniront lundi à 14h avec la direction de la chaîne de supermarchés au SPF Emploi à Bruxelles pour une réunion de conciliation, a précisé le porte-parole.