C'est un fait, les chiffres du burn-out hantent désormais fréquemment les colonnes des médias. Quand il s'agit de qualifier les émotions ressenties sur le lieu de travail ou ailleurs, nous sommes de plus en plus nombreux à nous sentir déboussolés, désenchantés, désemparés. Dans le contexte actuel de souffrance, Thomas d'Ansembourg, ancien avocat conquis par ces questions d'éveil intérieur, a notamment écrit Cessez d'être gentil, soyez vrai ! et Arnaud Riou Réveillez le chaman qui est en vous. En d'autres termes, reprenez les rênes de votre vie.
...

C'est un fait, les chiffres du burn-out hantent désormais fréquemment les colonnes des médias. Quand il s'agit de qualifier les émotions ressenties sur le lieu de travail ou ailleurs, nous sommes de plus en plus nombreux à nous sentir déboussolés, désenchantés, désemparés. Dans le contexte actuel de souffrance, Thomas d'Ansembourg, ancien avocat conquis par ces questions d'éveil intérieur, a notamment écrit Cessez d'être gentil, soyez vrai ! et Arnaud Riou Réveillez le chaman qui est en vous. En d'autres termes, reprenez les rênes de votre vie. Active sur cette thématique du développement personnel, Mindstep.TV s'était lancée le défi de réunir pour la première fois ces deux auteurs. Et signe qu'il y a bel et bien aujourd'hui une vraie audience pour ces messages autour d'une vie meilleure, le grand auditoire central de l'ULB a fait salle comble. " Et près de 1.000 personnes se sont connectées tout au long de cette soirée retransmise en direct sur le Web, se réjouit Nicolas de Vicq, speaker et coach chez Mindstep.TV. Les agendas des conférenciers étaient remplis jusqu'en 2018. Comme quoi, ce qui semble parfois impossible peut se réaliser. " Un succès qui en dit long surtout sur l'air du temps. " Il y a 20 ans d'ici, confirme Thomas d'Ansembourg, ce genre de conférences n'attirait qu'une poignée de personnes. " Etrange sentiment que quelque chose de ce côté du monde ne tourne plus rond. Deux heures trente d'une conférence qualifiée d'" expérientielle ", ponctuée par deux moments de méditation et sur un carnet, deux questions posées aux participants : " Pourquoi suis-je présent, ici et maintenant ? " et " Quelle est la plus petite chose que je peux mettre en place dès demain pour retrouver ma puissance intérieure ? ". Sandrine Vandenbossche est psychologue de formation, spécialisée en neuro-sciences, et Nicolas de Vicq ingénieur. En couple dans la vie, ils ont tous les deux quitté leur job au même moment il y a trois ans pour créer Mindstep.TV. " Nous avions tous les deux le sentiment que le management qui nous employait ne nous comprenait plus, indique Nicolas de Vicq. Plutôt que de rester sur cette autoroute embouteillée, frustrés, nous avons décidé d'emprunter un autre chemin. " Leur envie aujourd'hui : accompagner celles et ceux qui, comme eux, ont souhaité entamer ce processus de réorientation de carrière. " C'est en effet un vrai processus, poursuit-il. C'est un chemin qui ne se fait pas en un jour et qui s'accompagne souvent d'un changement global : changer sa façon d'être en couple, d'être parents, d'organiser ses journées, y compris pour nous désormais la façon d'organiser nos temps libres. Comment puis-je réellement fonctionner autrement ? " Et dans cette façon de penser, il est possible de faire le pont entre la façon de mener sa vie et celle de diriger une entreprise. Un certain Tim Clark a théorisé cette idée avec le BusinessModelYou. " Cela a été un vrai déclic pour nous, ajoute Sandrine Vandenbossche. Pour donner de l'élan à ma vie, la première étape est de trouver mes "motivateurs". Qu'est-ce qui me met en mouvement ? Où sont mes talents ? Nous proposons d'ailleurs gratuitement en ligne un outil précieux pour nous. " Un cahier de réinvention ! " Trouver son point G, sourit-elle. Parvenir à identifier ce point d'intersection entre mes talents, mes centres d'intérêt et ma personnalité. " Ce point à partir duquel il semble alors possible de vibrer, de rayonner ! C'est la démarche audacieuse proposée par le BusinessModelYou. Acteurs-clés dans ce nouvel écosystème de la puissance du changement : les coachs ! Véronique d'Udekem d'Acoz se définit comme personal branding strategist. " Branding, dans mon approche, c'est retrouver ce qui fait que je suis unique. Les personnes que j'accompagne, beaucoup en stade plus ou moins avancé de burn-out ne parviennent plus à mettre des mots sur ce qu'ils ressentent au juste et sur qui ils sont. Je vois beaucoup de peurs, de déceptions, d'impossibilité d'être présent dans ce monde moderne. Je vais donc dans un premier temps reconnecter ces personnes avec leurs valeurs, celles-là même qui sont aujourd'hui chahutées par le monde professionnel. Retrouver du sens en fait ! Parvenir à revoir notre puissance ", dit-elle. S'il fallait le dire en une expression ? " Just be like a kid ! , poursuit-elle. Se reconnecter avec cette énergie spontanée, créative et joyeuse. " L'accompagnement se fait en moyenne sur six à 10 séances. " L'objectif est de pouvoir redonner de l'élan à des personnes qui sont à l'arrêt. " L'accompagnement peut se faire aussi au coeur de l'entreprise. C'est le travail mené par Véronique Perrault, comédienne de formation. " Les entreprises font de plus en plus appel à des formateurs en communication notamment avec l'augmentation de l'absentéisme et du stress au travail. J'accompagne ces formateurs en faisant participer les employés à des jeux de rôle. L'objectif est de mettre rapidement en lumière ce qui coince et de permettre à ces personnes en souffrance de reprendre pied. Ces séances sont souvent des moments très forts, indique-t-elle. La règle d'or est de se dire qu'il ne faut rien prendre personnellement. La personne qui génère du stress est, elle aussi, aux prises avec ces souffrances. Je travaille également beaucoup sur le corps. On oublie combien le corps est important ! Se redresser, ouvrir son plexus solaire est un exercice facile qui redonne confiance en soi ". Et puis, mettre un frein de temps en temps à cette vie devenue ultra-rapide. " Apprendre à ne rien faire en effet, sourit-elle. Remettre du calme en soi... ". " Il faut mettre en effet fin à cette course perdue, confirme Thomas d'Ansembourg. Les personnes qui assistent à mes conférences ont besoin de retrouver un rythme plus doux, de l'attention et de la présence. Le message le plus important à délivrer, c'est qu'il existe aujourd'hui un ensemble d'outils de transformations très performants. Mettez-vous en route ! ". Une chose est sûre : les émotions font partie du vécu professionnel. " Je suis d'ailleurs d'accord avec l'auteur et conférencier Max Piccinini pour qui il faudrait inverser l'attention accordée dans les entreprises à l'émotion par rapport à la stratégie proprement dite, poursuit Nicolas de Vicq. Quatre-vingt pour cent pour l'une actuellement contre seulement 20 % pour l'aspect émotionnel. Les émotions ont toujours été présentes sur le lieu de travail. Heureusement, aujourd'hui on commence à réellement les prendre en considération. " Et Sandrine Vandenbossche de conclure : " C'est quelque chose que l'école n'apprend pas. Identifier ce que nous dit une émotion et bien le communiquer. Cela devient alors une force et non plus une frustration. " Revoir en ligne gratuitement la conférence " Retrouvez votre puissance intérieure " : bit.ly/rvpi-replay Par Fabrice Lambert.