De Rouck Geomatics a replongé dans le rouge en 2010, essuyant une perte de 2,48 millions d'euros. L'année 2010 a été marquée par la réorganisation judiciaire de la société spécialisée dans la cartographie.

Les ventes et prestations se sont établies à 1,84 million d'euros, en baisse de 17 % par rapport aux 2,2 millions d'euros réalisés en 2009. "Cette diminution s'explique par un net ralentissement des ventes Retail traditionnelles, compensé par une année excellente en termes de B2B ou publicités sur cartes", indique De Rouck Geomatics dans un communiqué.

La diminution des ventes de détail s'explique elle-même en grande partie par la réorganisation judiciaire.

En raison de la perte essuyée en 2010, la société franchit les limites de l'article 633 du Code des sociétés, précise encore De Rouck. Cet article prévoit, lorsque l'actif net est réduit à un montant inférieur à la moitié du capital social, la tenue d'une assemblée générale des actionnaires amenée à délibérer sur une éventuelle dissolution de la société.

Trends.be, avec Belga

De Rouck Geomatics a replongé dans le rouge en 2010, essuyant une perte de 2,48 millions d'euros. L'année 2010 a été marquée par la réorganisation judiciaire de la société spécialisée dans la cartographie.Les ventes et prestations se sont établies à 1,84 million d'euros, en baisse de 17 % par rapport aux 2,2 millions d'euros réalisés en 2009. "Cette diminution s'explique par un net ralentissement des ventes Retail traditionnelles, compensé par une année excellente en termes de B2B ou publicités sur cartes", indique De Rouck Geomatics dans un communiqué.La diminution des ventes de détail s'explique elle-même en grande partie par la réorganisation judiciaire.En raison de la perte essuyée en 2010, la société franchit les limites de l'article 633 du Code des sociétés, précise encore De Rouck. Cet article prévoit, lorsque l'actif net est réduit à un montant inférieur à la moitié du capital social, la tenue d'une assemblée générale des actionnaires amenée à délibérer sur une éventuelle dissolution de la société.Trends.be, avec Belga