Ainsi, selon SD Worx, 15% des employés et 12% ouvriers ont reçu un bonus salarial (collectif) en 2012. Ces "plans bonus collectifs non récurrents" permettent aux entreprises d'accorder un montant net maximum de 3.100 euros nets à leurs travailleurs "pour autant que cette 'prime' soit liée à la réalisation d'objectifs ayant un caractère collectif."

Ce système séduit un nombre croissant d'entreprises car il est intéressant fiscalement pour elles mais aussi pour les travailleurs qui en bénéficient, bien davantage qu'une prime individuelle ou une augmentation de salaire, lit-on encore dans l'Echo.

Ainsi, selon SD Worx, 15% des employés et 12% ouvriers ont reçu un bonus salarial (collectif) en 2012. Ces "plans bonus collectifs non récurrents" permettent aux entreprises d'accorder un montant net maximum de 3.100 euros nets à leurs travailleurs "pour autant que cette 'prime' soit liée à la réalisation d'objectifs ayant un caractère collectif." Ce système séduit un nombre croissant d'entreprises car il est intéressant fiscalement pour elles mais aussi pour les travailleurs qui en bénéficient, bien davantage qu'une prime individuelle ou une augmentation de salaire, lit-on encore dans l'Echo.