La pénurie de candidats au profil technique ou scientifique demeure aiguë sur le marché du travail belge, rappelle Tempo-Team. Environ la moitié des entreprises consultées en recherchent mais, dans 8 cas sur 10, elles peinent à recruter de tels profils. Ces difficultés sont particulièrement ressenties dans le nord du pays et au sein des grandes entreprises.

Quelque 70% des employeurs s'attendent même à une augmentation de la demande de collaborateurs techniques durant les prochaines années. Les entreprises demandent donc "d'urgence" des efforts aux autorités pour s'attaquer à cette pénurie de profils techniques sur le marché du travail.

Elles évoquent notamment une meilleure concordance entre l'enseignement et le monde entrepreneurial ainsi que davantage de promotion de la formation technique. L'enquête souligne également le rôle que peuvent jouer les entreprises, notamment en augmentant l'attrait de leurs emplois techniques et en les rémunérant mieux.

La pénurie de candidats au profil technique ou scientifique demeure aiguë sur le marché du travail belge, rappelle Tempo-Team. Environ la moitié des entreprises consultées en recherchent mais, dans 8 cas sur 10, elles peinent à recruter de tels profils. Ces difficultés sont particulièrement ressenties dans le nord du pays et au sein des grandes entreprises. Quelque 70% des employeurs s'attendent même à une augmentation de la demande de collaborateurs techniques durant les prochaines années. Les entreprises demandent donc "d'urgence" des efforts aux autorités pour s'attaquer à cette pénurie de profils techniques sur le marché du travail. Elles évoquent notamment une meilleure concordance entre l'enseignement et le monde entrepreneurial ainsi que davantage de promotion de la formation technique. L'enquête souligne également le rôle que peuvent jouer les entreprises, notamment en augmentant l'attrait de leurs emplois techniques et en les rémunérant mieux.