Actuellement, 3% des clients souhaiteraient acheter des voitures en ligne, selon M. Gorteman. Il est donc important pour D'Ieteren, premier vendeur de voitures neuves en Belgique, d'occuper le terrain pour ne pas se faire dépasser par un concurrent ou un nouvel acteur.

Ces 3% de ventes pourraient par la suite devenir 5 ou 10%, assure le patron. "Ce sont les concessionnaires qui vont facturer les voitures", pas D'Ieteren en direct, rassure-t-il.

Concrètement, les concessionnaires choisiront le type de voiture ou d'options qu'ils souhaitent proposer en ligne. Cette décision stratégique de D'Ieteren Auto est la première de cette envergure sur le marché belge.

Certaines initiatives ponctuelles de vente en ligne ont déjà eu lieu, notamment celle de Fiat en 2015. D'Ieteren souhaite mettre en place le nouveau canal de vente "idéalement pour le salon de l'auto" en janvier 2019.

Belga

Actuellement, 3% des clients souhaiteraient acheter des voitures en ligne, selon M. Gorteman. Il est donc important pour D'Ieteren, premier vendeur de voitures neuves en Belgique, d'occuper le terrain pour ne pas se faire dépasser par un concurrent ou un nouvel acteur. Ces 3% de ventes pourraient par la suite devenir 5 ou 10%, assure le patron. "Ce sont les concessionnaires qui vont facturer les voitures", pas D'Ieteren en direct, rassure-t-il. Concrètement, les concessionnaires choisiront le type de voiture ou d'options qu'ils souhaitent proposer en ligne. Cette décision stratégique de D'Ieteren Auto est la première de cette envergure sur le marché belge. Certaines initiatives ponctuelles de vente en ligne ont déjà eu lieu, notamment celle de Fiat en 2015. D'Ieteren souhaite mettre en place le nouveau canal de vente "idéalement pour le salon de l'auto" en janvier 2019. Belga