Cette initiative de l'importateur belge concerne quelque 800 commandes en cours en Belgique et le coût de l'opération devrait s'élever à environ 2 millions d'euros, "entièrement pris en charge par D'Ieteren Auto", précise-t-il dans un communiqué.

Samedi, D'Ieteren Auto avait décidé de suspendre la commercialisation de 3.200 véhicules qui pourraient être équipés du logiciel de trucage aux tests antipollution que Volkswagen a reconnu avoir installé sur 11 millions de véhicules de par le monde.

Cette initiative de l'importateur belge concerne quelque 800 commandes en cours en Belgique et le coût de l'opération devrait s'élever à environ 2 millions d'euros, "entièrement pris en charge par D'Ieteren Auto", précise-t-il dans un communiqué. Samedi, D'Ieteren Auto avait décidé de suspendre la commercialisation de 3.200 véhicules qui pourraient être équipés du logiciel de trucage aux tests antipollution que Volkswagen a reconnu avoir installé sur 11 millions de véhicules de par le monde.