La société biopharmaceutique basée à Mont Saint Guibert annonce ce vendredi le versement d'une aide de 8,5 millions provenant de la Région wallonne. Ce montant comprend d'une part un subside de 2,4 millions et d'autre part des avances récupérables à concurrence de 6,1 millions. Il s'agit d'avances à très long terme puisqu'elles seront remboursés à 20 et 25 ans, en partie (30%) selon un barème fixe, le solde sous forme de redevances (royalties).

L'octroi de ces aides indique que la Wallonie, actionnaire de Celyad depuis 2007 via la SRIW, maintient une forte confiance à la fois dans le potentiel des thérapies cellulaires anti-cancéreuses développées par l'entreprise et dans son intention de continuer à mener tout cela depuis le territoire wallon, même si son management s'internationalise de plus en plus (Celyad est cotée sur le nasdaq, en plus d'Euronext). "Nous pensons que les fonds supplémentaires octroyés par la Région Wallonne vont renforcer notre capacité à délivrer des immunothérapies novatrices au bénéfice des patients atteints à la fois de cancers hématologiques et solides", a commenté le CEO Filippo Petti.

Celyad est l'un des leaders mondiaux dans les produits cellulaires "Car-T", c'est-à-dire de produits dans lesquels les lymphocytes T (type de globule blanc) sont programmés pour cibler au plus près les cellules cancéreuses. Le principal produit autologue de Celyad, le CYAD-01 fait actuellement l'objet de plusieurs essais cliniques de phase 1, à la fois contre des tumeurs hématologiques, dont la leucémie myéloïde aiguë, et des tumeurs solides, dont le cancer colorectal métastatique. Celyad développe aussi un traitement allogénique (venant d'un donneur), également en étude de phase 1.

La position de trésorerie de l'entreprise s'établissait à 44,6 millions d'euros au 30 septembre 2019, avant donc l'annonce des aides wallonnes. Ce montant est, affirme Celyad dans un communiqué, suffisant pour financer les dépenses de la société jusqu'au premier semestre 2021. Les dernières évolutions cliniques de Celyad ainsi que ses résultats financiers avaient été salués positivement sur les marchés.