La consommation moyenne d'électricité au cours des dernières semaines est 16% plus faible que celle de la première semaine de mars. Le beau temps des derniers jours a même provoqué une baisse supplémentaire d'1,5%. De nombreuses entreprises et commerces on dû fermer leurs portes à cause des mesures prises pour limiter la propagation du coronavirus. Ils consomment donc moins d'électricité.

Les prix sur le marché à court terme sont également historiquement bas, avec 24 euros par mégawatt-heure. Une consommation réduite est synonyme de faible demande, alors que l'offre reste élevée grâce aux énergies renouvelables et à la capacité nucléaire.

La consommation moyenne d'électricité au cours des dernières semaines est 16% plus faible que celle de la première semaine de mars. Le beau temps des derniers jours a même provoqué une baisse supplémentaire d'1,5%. De nombreuses entreprises et commerces on dû fermer leurs portes à cause des mesures prises pour limiter la propagation du coronavirus. Ils consomment donc moins d'électricité. Les prix sur le marché à court terme sont également historiquement bas, avec 24 euros par mégawatt-heure. Une consommation réduite est synonyme de faible demande, alors que l'offre reste élevée grâce aux énergies renouvelables et à la capacité nucléaire.