Cet effondrement de la fréquentation est dû à la crise du coronavirus et aux incertitudes qui l'accompagnent.

La situation a fortement évolué au cours du mois de juillet, entrainant des modifications sur le trafic au départ de l'aéroport. En conséquence, Brussels South Charleroi Airport a comptabilisé 1.984 mouvements commerciaux depuis son tarmac, soit 42% du trafic comparé à juillet 2019", précise l'aéroport dans un communiqué.

Du côté des destinations, le bassin méditerranéen et l'Europe centrale ont rencontré "un franc succès auprès des voyageurs."

Le taux de départs depuis BSCA a atteint 57%, soit 138.254 voyageurs, contre 43% dans le sens des arrivées (102.646 passagers).

Cet effondrement de la fréquentation est dû à la crise du coronavirus et aux incertitudes qui l'accompagnent. La situation a fortement évolué au cours du mois de juillet, entrainant des modifications sur le trafic au départ de l'aéroport. En conséquence, Brussels South Charleroi Airport a comptabilisé 1.984 mouvements commerciaux depuis son tarmac, soit 42% du trafic comparé à juillet 2019", précise l'aéroport dans un communiqué. Du côté des destinations, le bassin méditerranéen et l'Europe centrale ont rencontré "un franc succès auprès des voyageurs." Le taux de départs depuis BSCA a atteint 57%, soit 138.254 voyageurs, contre 43% dans le sens des arrivées (102.646 passagers).