"Nous sommes une entreprise très ambitieuse. Etant donné que sommes déjà actifs en Flandre et que nous avons depuis l'année dernière un magasin à Zaventem dans lequel nous accueillons pas mal de clients francophones, il était logique pour nous de traduire notre site en français. " Dans l'entretien qu'il nous accordait en juillet dernier, le CEO de Coolblue Belgique, Matthias De Clerq, affichait clairement sa volonté de conquérir Bruxelles et la Wallonie. L'entreprise s'est employée depuis lors à traduire progressivement l'ensemble de son webshop. C'est chose (presque) faite aujourd'hui. Mais la traversée de la frontière linguistique se révélerait plus difficile que prévu. Voici pourquoi.
...