Cette crise peut provoquer des dégâts "de plusieurs millions d'euros et en cascade", en affectant les autres productions agricoles espagnoles, a déclaré à la presse le directeur de la Fepex, José Maria Pozancos, à l'issue d'une réunion avec la ministre de l'Agriculture Rosa Aguilar.

"Les dégâts se produisent en cascade, nous exportons (pour l'équivalent de) près de 200 millions d'euros par semaine (de fruits et légumes) et nous venons de passer une semaine avec une crise qui nous a affectés de manière très négative", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, la Fepex a assuré que "les accusations des autorités allemandes ont déclenché l'alarme parmi les acheteurs européens, ce qui a provoqué une paralysie des exportations espagnoles de certains produits et l'annulation ou la suspension de commandes déjà passées".

Selon la fédération, "les conséquences économiques sont déjà très graves pour le secteur des fruits et légumes espagnols". Ce dernier a exporté en 2010 9,4 millions de tonnes de produits, dont 24% à l'Allemagne, son premier marché.

Trends.be, avec Belga

Cette crise peut provoquer des dégâts "de plusieurs millions d'euros et en cascade", en affectant les autres productions agricoles espagnoles, a déclaré à la presse le directeur de la Fepex, José Maria Pozancos, à l'issue d'une réunion avec la ministre de l'Agriculture Rosa Aguilar. "Les dégâts se produisent en cascade, nous exportons (pour l'équivalent de) près de 200 millions d'euros par semaine (de fruits et légumes) et nous venons de passer une semaine avec une crise qui nous a affectés de manière très négative", a-t-il ajouté. Dans un communiqué, la Fepex a assuré que "les accusations des autorités allemandes ont déclenché l'alarme parmi les acheteurs européens, ce qui a provoqué une paralysie des exportations espagnoles de certains produits et l'annulation ou la suspension de commandes déjà passées". Selon la fédération, "les conséquences économiques sont déjà très graves pour le secteur des fruits et légumes espagnols". Ce dernier a exporté en 2010 9,4 millions de tonnes de produits, dont 24% à l'Allemagne, son premier marché. Trends.be, avec Belga