Capitale de la Wallonie et siège du parlement wallon, Namur est située à peine à une soixantaine de kilomètres de Bruxelles et semble cependant lointaine. Idéalement lovée au coeur de la Région wallonne, elle entend profiter de sa localisation et développer dans les années qui viennent le tourisme d'affaires en complément du tourisme d'agrément. Non seulement au pied de sa citadelle mais également dans le reste de la province. Pour ce faire, elle s'appuie sur Namur Congrès, fer de lance de la Fédération du tourisme de la Province de Namur, qui vient de célébrer son dixième anniversaire. Cette cellule coordonne ses actions autour de trois missions principales. D'abord, en structurant le secteur du tourisme d'affaires par le regroupement de quelque 140 opérateurs spécialisés (centres de conférences, lieux événementiels, hôtels 4 et 3 étoiles, professionnels de l' incentive). Ensuite, en facilitant l'organisation d'événements d'entreprises en tant qu'interface entre l'offre et la demande. Enfin, en promouvant la province en tant que destination MICE ( Meeting, Incentives, Conventions, Exhibitions) grâce à une présence dans différents salons spécialisés en Belgique et à l'étranger.
...

Capitale de la Wallonie et siège du parlement wallon, Namur est située à peine à une soixantaine de kilomètres de Bruxelles et semble cependant lointaine. Idéalement lovée au coeur de la Région wallonne, elle entend profiter de sa localisation et développer dans les années qui viennent le tourisme d'affaires en complément du tourisme d'agrément. Non seulement au pied de sa citadelle mais également dans le reste de la province. Pour ce faire, elle s'appuie sur Namur Congrès, fer de lance de la Fédération du tourisme de la Province de Namur, qui vient de célébrer son dixième anniversaire. Cette cellule coordonne ses actions autour de trois missions principales. D'abord, en structurant le secteur du tourisme d'affaires par le regroupement de quelque 140 opérateurs spécialisés (centres de conférences, lieux événementiels, hôtels 4 et 3 étoiles, professionnels de l' incentive). Ensuite, en facilitant l'organisation d'événements d'entreprises en tant qu'interface entre l'offre et la demande. Enfin, en promouvant la province en tant que destination MICE ( Meeting, Incentives, Conventions, Exhibitions) grâce à une présence dans différents salons spécialisés en Belgique et à l'étranger. Si, comme le rappelle Namur Congrès, la province regorge d'espaces évènementiels tels qu'anciens moulins, châteaux, hôtels de prestige, bateaux ou encore centres de conférences high-tech, elle compte également quelques tables réputées et reconnues par les guides gastronomiques. Dans ce cadre, elle prolonge cette année la thématique de la Wallonie Gourmande qui s'est déroulée en 2017. Il est vrai qu'elle dispose avec son Ecole hôtelière d'une institution de référence. " En juillet dernier, s'est tenu avec Génération W, qui regroupe 22 chefs dont de nombreux issus de notre école, le W Food Festival à la citadelle, rappelle Jean-Marc Van Espen, député-président de la province de Namur. Nous souhaitons poursuivre dans cette voie et positionner Namur comme une capitale de la gastronomie et plus largement la province. Au travers des restaurants mais également de balades et rallyes gourmands. " Parmi les tables que l'on trouve dans le Namurois, on peut pointer, entre autres, les doubles étoilés que sont l'Air du Temps à Liernu et l'Eau Vive à Rivière, avec respectivement Sang-Hoon Degeimbre et Pierre Résimont au piano. Mentionnons également un autre régional de l'étape, officiant dans un registre qui sort des sentiers battus : Lionel Raway. Avec l'ASBL Cuisine sauvage, il propose de découvrir au fil de balades et cueillettes namuroises moult plantes sauvages qui agrémentent les plats de nombreux restaurants. Quand on évoque la cuisine à Namur, on ne peut pas passer à côté de son Château qui domine la ville. D'autant qu'il fête cette année ses 40 ans. Totalement rénové l'an dernier, il est également l'hôtel et le restaurant d'application de l'Ecole hôtelière. La rénovation, qui représente un investissement d'un montant d'un million et demi d'euros, a concerné les chambres qui ont pris un sacré coup de frais autour de la thématique du champagne. Les cartes magnétiques ont ainsi laissé la place à un bouchon de champagne muni d'une puce. Celui-ci a été imprimé en 3D par la société namuroise Vigo Universal qui réalise également les trophées des Gazelles. " C'est une première mondiale, souligne Cédric Vandervaeren, directeur du Château de Namur. Et ce n'est pas la seule, puisque nous avons aussi collaboré avec une autre entreprise namuroise, Dogstudio. Cette dernière a ainsi réalisé un cadre numérique qui crée, au cours du séjour du client, une oeuvre abstraite unique au départ d'informations qu'il communique lors de son arrivée à l'hôtel et en fonction de ses déplacements dans la chambre. L'oeuvre lui est ensuite envoyée après son départ du Château de Namur comme souvenir. " Mais le Château de Namur n'est pas le seul établissement à se parer de ses plus beaux atours pour séduire le touriste de passage, particulier ou corporate. C'est aussi le cas du domaine provincial de Chevetogne. Situé entre Ciney et Rochefort, entre Condroz et Famenne, il s'étend sur 600 hectares dont deux tiers de forêts de feuillus. Bien connu des familles, moins des entreprises, il abrite un château néobaroque qui offre un espace de réunion de 200 m2, composé d'un grand hall d'accueil, de 3 salles, d'un petit salon et d'une cuisine. Des infrastructures qui ont été modernisées il y a deux ans et qui permettent d'accueillir jusqu'à 250 personnes. Notons que le domaine met également à disposition une " cabane de résolution des conflits " perchée à 6 mètres de hauteur qui combine rusticité et confort. Dans un registre différent, descendons un peu plus au sud-ouest de la province, aux lacs de l'Eau d'Heure. A cheval sur les provinces de Namur et de Hainaut, ils constituent le plus important plan d'eau artificiel de Belgique, soit 70 km de berges et 1.800 hectares de superficie se répartissant en tiers égaux entre plans d'eaux, forêts et prairies. C'est dans cet espace naturel que se dresse depuis septembre dernier un tout nouveau centre de séminaires de 600 m2 sur les rives du lac de la Plate Taille. Réalisé par le groupe Lamy, ce nouvel espace, composé de sept salles modulables, peut accueillir de 350 à 450 personnes selon l'aménagement. Par ailleurs, dès cet été, une résidence hôtelière quatre étoiles (Golden Lakes Village) de 79 chambres, disposant d'un espace wellness, sera inaugurée. D'abord destinée au grand public, le site a pour objectif de s'ouvrir de plus en plus aux entreprises belges mais également étrangères, notamment celles provenant de la France toute proche. Construit à la fin du 19e siècle, le Château de la Poste, situé à Maillen, est aujourd'hui composé de 44 chambres, un restaurant, des salons, deux terrasses panoramiques, 10 salles de séminaires ainsi que des espaces insolites (relais de chasse, cabane, loft, etc.). Une offre qui va s'étoffer dès ce printemps avec 38 chambre supplémentaires. Auxquelles s'ajouteront un espace bien-être, de nouvelles salles de séminaire et last but not least, un vignoble de plus de 2.000 pieds de vigne pour l'organisation de team buildings autour du vin. Projet porté par le groupe immobilier namurois Actibel, ce nouveau business center sera situé à l'entrée de Namur, au coeur du parc d'activités Ecolys, et s'étendra sur quelque 31.000 m2. Il accueillera outre la salle de vente Rops, une brasserie-restaurant slow food, un hôtel permettant l'accueil de groupes importants et 10.000 m2 d'espaces de travail. Ces derniers seront fonctionnels à partir de l'automne de cette année. L'ensemble hôtelier comprendra 120 chambres. Son ouverture est prévue courant 2019. " Ce nouvel ensemble permettra d'attirer davantage d'entreprises à Namur grâce à un prix abordable et à la flexibilité, explique Paul de Sauvage, administrateur d'Actibel. Nous adaptons nos produits aux besoins réels des entreprises notamment en leur proposant un espace de coworking. " Le nouvel hôtel répondra également à un manque d'infrastructures hôtelières à Namur qui l'empêche d'accueillir des événements d'entreprises de plus grande envergure. Ce petit tour d'horizon des nouveautés qui agitent le Namurois n'est pas exhaustif et il y a de nombreux lieux à découvrir aux quatre coins d'une province encore méconnue. En tablant sur la gastronomie, les espaces naturels et des sites rénovés et adaptés, gageons qu'elle a effectué le bon choix pour attirer davantage d'entreprises dans les années qui viennent.