En plus de vendre des sodas, Coca-Cola vendrait-il aussi du doute ? L'ONG californienne Praxi Project le pense. Elle vient d'attaquer en justice la firme d'Atlanta ainsi que l'American Beverage Association, qui représente l'industrie des boissons gazeuses aux Etats-Unis. Soutenue par le Center for Science in the Public Interest (partenaire du Bureau européen des unions de consommateurs, Ndlr), elle reproche à Coca-Cola de minimiser les effets néfastes de ses produits sur la santé. Comment ? En dissimulant les études dérangeantes et en finançant des t...

En plus de vendre des sodas, Coca-Cola vendrait-il aussi du doute ? L'ONG californienne Praxi Project le pense. Elle vient d'attaquer en justice la firme d'Atlanta ainsi que l'American Beverage Association, qui représente l'industrie des boissons gazeuses aux Etats-Unis. Soutenue par le Center for Science in the Public Interest (partenaire du Bureau européen des unions de consommateurs, Ndlr), elle reproche à Coca-Cola de minimiser les effets néfastes de ses produits sur la santé. Comment ? En dissimulant les études dérangeantes et en finançant des travaux " scientifiques " remettant en cause le lien entre la consommation de boissons sucrées et l'obésité. L'ONG voit là une " stratégie du doute " comparable à celle utilisée par les cigarettiers à partir des années 1950 pour créer et entretenir la controverse sur le lien entre tabac et cancer. Elle accuse la multinationale américaine de laisser croire aux consommateurs que la véritable cause de l'obésité est plutôt le manque d'exercice physique. De fait, Coca-Cola investit des sommes colossales dans une nouvelle stratégie de communication autour de la santé. Selon une enquête du New York Times, la firme a recruté d'éminents professeurs de médecine pour prêcher un message simple : garder la ligne, ça passe avant tout par l'exercice physique ! Chez Coca-Cola, on estime que la plainte déposée par Praxi Project est " sans fondement ". " Les étiquettes de nos produits fournissent toutes les informations sur les calories, explique Kent Landers, porte-parole. Nous prenons la santé de nos consommateurs très au sérieux et nous continuerons à être à l'écoute des experts en santé publique. Coca-Cola est déterminé à jouer un rôle significatif dans la lutte contre l'obésité. " Confrontés à une baisse de la consommation, les industriels du soda ont tous été forcés de réduire la teneur en calories de leurs boissons et de développer des produits plus sains. A côté du Coca traditionnel, le groupe américain a ainsi développé les variantes Light, Zero et, plus récemment, Life. Il met aussi en avant d'autres boissons comme les jus de fruits Minute Maid, l'eau Chaudfontaine... L'action en justice intentée par Praxi Project intervient alors que les industriels du soda sont confrontés dans plusieurs pays à des tentatives de régulation qu'ils tentent de repousser à grand renfort de lobbying. Chez nous, fin 2016, la taxe " sucre " avait finalement été abandonnée par le gouvernement qui ne souhaitait pas, disait-il, " entamer le pouvoir d'achat des Belges ". Des questions se posaient également sur la réelle efficacité d'une telle taxe en termes de santé publique et Coca-Cola lui-même avait dénoncé " une simple mesure fiscale ", pointant le fait qu'elle visait aussi les sodas sans sucre. Par Jérémie Lempereur.