Les chiffres lancés lors de l'annonce de la fermeture deCaterpillar parlent d'eux-mêmes : en supprimant les 2.000 emplois de l'usine de Gosselies, on en supprime 4.000 autres parmi les fournisseurs et les sous-traitants. Seule l'industrie peut générer de tels effets d'entraînement. Or, cette industrie ne finit pas de s'effilocher en Wallonie. Un mouvement irréversible ? On vous expose cinq bonnes raisons de répondre " non ".
...