L'an dernier au salon auto de Shanghai, une cliente en colère contre des freins supposément défectueux de sa Tesla avait fait les gros titres en Chine, tandis qu'en France un taxi électrique Tesla avait été mis en cause après un accident mortel.

Les voitures visées par le rappel en Chine présentent un "petit défaut de fabrication" d'un composant au niveau de l'inverseur, qui permet de régler le courant alimentant la batterie et le moteur électrique, a indiqué le régulateur des marchés (SAMR).

"Dans des cas extrêmes, cela augmente le risque d'accident et peut constituer un danger", précise le régulateur dans un communiqué publié jeudi.

Le rappel concerne des Model 3 produites entre 2019 et 2022. La mesure vise quelque 128.000 véhicules dont 93,578 fabriqués en Chine dans la gigantesque usine Tesla de Shanghai.

Les 25 millions d'habitants de la capitale économique chinoise sont depuis plusieurs semaines confinés après une flambée épidémique, ce qui paralyse l'activité.

Tesla fait face ces derniers mois en Chine à de nombreuses plaintes sur les réseaux sociaux pour des problèmes supposés de qualité et de service.

En avril 2021, le coup d'éclat d'une cliente mécontente au Salon de l'auto de Shanghai avait entraîné un vent de critiques contre la marque.

Juchée sur le toit d'une Tesla, elle affirmait avoir failli mourir à cause d'une défaillance du système de freinage. Les images étaient devenues virales.

En décembre, Tesla avait déjà rappelé en Chine près de 200.000 véhicules pour un défaut au niveau des coffres.

La Chine est le plus important marché pour la marque. L'entreprise d'Elon Musk y a construit en 2019 une gigantesque usine à Shanghai et un quart de sa production totale est écoulé dans le pays.

L'an dernier au salon auto de Shanghai, une cliente en colère contre des freins supposément défectueux de sa Tesla avait fait les gros titres en Chine, tandis qu'en France un taxi électrique Tesla avait été mis en cause après un accident mortel.Les voitures visées par le rappel en Chine présentent un "petit défaut de fabrication" d'un composant au niveau de l'inverseur, qui permet de régler le courant alimentant la batterie et le moteur électrique, a indiqué le régulateur des marchés (SAMR)."Dans des cas extrêmes, cela augmente le risque d'accident et peut constituer un danger", précise le régulateur dans un communiqué publié jeudi. Le rappel concerne des Model 3 produites entre 2019 et 2022. La mesure vise quelque 128.000 véhicules dont 93,578 fabriqués en Chine dans la gigantesque usine Tesla de Shanghai. Les 25 millions d'habitants de la capitale économique chinoise sont depuis plusieurs semaines confinés après une flambée épidémique, ce qui paralyse l'activité.Tesla fait face ces derniers mois en Chine à de nombreuses plaintes sur les réseaux sociaux pour des problèmes supposés de qualité et de service.En avril 2021, le coup d'éclat d'une cliente mécontente au Salon de l'auto de Shanghai avait entraîné un vent de critiques contre la marque.Juchée sur le toit d'une Tesla, elle affirmait avoir failli mourir à cause d'une défaillance du système de freinage. Les images étaient devenues virales.En décembre, Tesla avait déjà rappelé en Chine près de 200.000 véhicules pour un défaut au niveau des coffres.La Chine est le plus important marché pour la marque. L'entreprise d'Elon Musk y a construit en 2019 une gigantesque usine à Shanghai et un quart de sa production totale est écoulé dans le pays.