Le chiffre d'affaires de la division "Médias imprimés" a progressé de 7,2%, à 145,9 millions d'euros. Le chiffre d'affaires publicitaire des magazines a progressé au premier trimestre de 6,25% en moyenne. Les revenus issus du marché des lecteurs ont augmenté de 3,1%, principalement grâce à "la stabilité des ventes des magazines au numéro, tant en Belgique qu'en France".

Le chiffre d'affaires des activités de mise en pages et d'impression pour le compte de tiers a augmenté de 22,2%. Enfin, la hausse du chiffre d'affaires des salons de l'Etudiant en France a permis d'améliorer le chiffre d'affaires des salons et séminaires de 9,2%.

Les revenus de la division "Médias Audiovisuels" se sont élevés à 42,6 millions d'euros, soit une hausse de 5,7%. Les revenus publicitaires des chaînes télé et radio ont augmenté au premier trimestre de 9,2%. En revanche, le chiffre d'affaires des revenus divers (extensions de ligne, SMS, video-on-demand, droits, ...) accuse un repli de 9,1%.

Au total, les revenus publicitaires sur internet du groupe ont progressé de 40%, tant en France qu'en Belgique.

Trends.be

Le chiffre d'affaires de la division "Médias imprimés" a progressé de 7,2%, à 145,9 millions d'euros. Le chiffre d'affaires publicitaire des magazines a progressé au premier trimestre de 6,25% en moyenne. Les revenus issus du marché des lecteurs ont augmenté de 3,1%, principalement grâce à "la stabilité des ventes des magazines au numéro, tant en Belgique qu'en France". Le chiffre d'affaires des activités de mise en pages et d'impression pour le compte de tiers a augmenté de 22,2%. Enfin, la hausse du chiffre d'affaires des salons de l'Etudiant en France a permis d'améliorer le chiffre d'affaires des salons et séminaires de 9,2%. Les revenus de la division "Médias Audiovisuels" se sont élevés à 42,6 millions d'euros, soit une hausse de 5,7%. Les revenus publicitaires des chaînes télé et radio ont augmenté au premier trimestre de 9,2%. En revanche, le chiffre d'affaires des revenus divers (extensions de ligne, SMS, video-on-demand, droits, ...) accuse un repli de 9,1%. Au total, les revenus publicitaires sur internet du groupe ont progressé de 40%, tant en France qu'en Belgique. Trends.be