Trois éléments majeurs expliquent que le travailleur belge se sente bien au travail: les collègues et l'ambiance (21,7%), l'équilibre travail-vie privée (17%) et le contenu du travail (14,5%). "Ce sont surtout les femmes qui pointent les facteurs 'Collègues et Ambiance' au travail en première position (25,7%), bien que les hommes y voient également le principal facteur de bonheur au travail (18,6%).

De même, les femmes attachent un peu plus d'importance à un bon équilibre entre travail et vie privée. Par ailleurs, 9,4% d'entre elles, soit trois fois plus que les hommes, estiment que des heures de travail flexibles sont essentielles", explique Attentia. Le salaire arrive en quatrième position des motivations de bien-être au travail. Les hommes lui donnent plus de poids que les femmes (15% contre 7%). Pour les besoins de cette étude sur le bonheur au travail, 597 salariés néerlandophones et 403 francophones ont été sollicités. Parmi eux, 562 hommes et 438 femmes.

Trois éléments majeurs expliquent que le travailleur belge se sente bien au travail: les collègues et l'ambiance (21,7%), l'équilibre travail-vie privée (17%) et le contenu du travail (14,5%). "Ce sont surtout les femmes qui pointent les facteurs 'Collègues et Ambiance' au travail en première position (25,7%), bien que les hommes y voient également le principal facteur de bonheur au travail (18,6%). De même, les femmes attachent un peu plus d'importance à un bon équilibre entre travail et vie privée. Par ailleurs, 9,4% d'entre elles, soit trois fois plus que les hommes, estiment que des heures de travail flexibles sont essentielles", explique Attentia. Le salaire arrive en quatrième position des motivations de bien-être au travail. Les hommes lui donnent plus de poids que les femmes (15% contre 7%). Pour les besoins de cette étude sur le bonheur au travail, 597 salariés néerlandophones et 403 francophones ont été sollicités. Parmi eux, 562 hommes et 438 femmes.