Annoncée initialement jeudi, cette rencontre devrait normalement être la dernière de la phase d'information et de consultation de la procédure Renault, qui a débuté à la mi-septembre quelques jours après l'annonce de l'intention de fermeture pour le site carolo du groupe Caterpillar.

La porte-parole de l'entreprise a indiqué mercredi que le conseil d'entreprise extraordinaire avait été reculé d'un jour pour laisser davantage de temps aux centrales syndicales pour signer les conventions collectives de travail. Ces dernières sont la transcription officielle des accords négociés entre direction et syndicats au cours des dernières semaines autour du plan social. Début de semaine, à ce sujet, les syndicats avaient précisément indiqué que le travail de retranscription touchait à sa fin.