La nouvelle est tombée le 2 septembre comme un couperet. Caterpillar Gosselies va fermer : 2.200 emplois directs passent à la trappe, plus 4.000 emplois indirects auprès des prestataires divers (gardiennage, nettoyage, etc.). Mark Thompson, un des responsables financiers de Caterpillar, a expliqué la décision par le mauvais état du marché, la surcapacité et l'étendue du site de Gosselies qui coûte cher à l'entretien et le fait que la production puisse être délocalisée facilement en Chine et en France. Gosselies fait ainsi les frais du plan d'économie annoncé fin 2015 et qui vise à supprimer entre 10.000 et 15.000 emplois et une vingtaine de sites. Le choc est considérable. Mais après les commentaires à chaud, subsistent encore cer...