"Les pertes d'emplois sont estimées entre 10 et 24-25 personnes par hypermarché touché mais cela reste vague et variable. Plusieurs services sont touchés au siège mais où et combien de postes?", explique Mme Delmée. "Finalement, on n'en sait pas beaucoup plus. Nous voulons des réponses chiffrées sur les magasins lors du prochain conseil d'entreprise."

Du côté du Setca, on ne prévoit pas d'actions dans l'immédiat "sauf si cela pouvait dégénérer dans les assemblées de travailleurs".

Myriam Delmée indique aussi que sur le dossier de la digitalisation, la direction n'a parlé que de l'introduction de caisses self-checkout.

Les syndicats rencontraient mercredi la direction de Carrefour dans le cadre de la première phase de la procédure Renault, initiée à la suite de l'annonce de la suppression de 1.233 emplois par l'entreprise la semaine dernière.

"Les pertes d'emplois sont estimées entre 10 et 24-25 personnes par hypermarché touché mais cela reste vague et variable. Plusieurs services sont touchés au siège mais où et combien de postes?", explique Mme Delmée. "Finalement, on n'en sait pas beaucoup plus. Nous voulons des réponses chiffrées sur les magasins lors du prochain conseil d'entreprise." Du côté du Setca, on ne prévoit pas d'actions dans l'immédiat "sauf si cela pouvait dégénérer dans les assemblées de travailleurs". Myriam Delmée indique aussi que sur le dossier de la digitalisation, la direction n'a parlé que de l'introduction de caisses self-checkout. Les syndicats rencontraient mercredi la direction de Carrefour dans le cadre de la première phase de la procédure Renault, initiée à la suite de l'annonce de la suppression de 1.233 emplois par l'entreprise la semaine dernière.