Le résultat net des activités poursuivies ressort à 519 millions d'euros, contre 231 millions un an plus tôt, largement supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur un chiffre de 243 millions.

Au premier semestre 2012, Carrefour avait essuyé une perte nette de 31 millions d'euros.

Pour les six premiers mois de 2013, le bénéfice opérationnel courant ressort stable à 766 millions d'euros, contre 769 millions à la même époque l'an passé.

En pro forma, c'est-à-dire retraité des cessions en Indonésie, Colombie, Malaisie, Singapour, Grèce, et Turquie, et de l'application rétrospective d'une nouvelle norme sur les avantages du personnel (IAS 19), le résultat opérationnel courant (ROC) progresse de 4,9%, porté par la France et l'Amérique latine.

"Dans un environnement conjoncturel et concurrentiel difficile (...), Carrefour enregistre une bonne performance sur le premier semestre", a estimé jeudi le directeur financier du groupe, Pierre-Jean Sivignon.

Le résultat net des activités poursuivies ressort à 519 millions d'euros, contre 231 millions un an plus tôt, largement supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur un chiffre de 243 millions. Au premier semestre 2012, Carrefour avait essuyé une perte nette de 31 millions d'euros. Pour les six premiers mois de 2013, le bénéfice opérationnel courant ressort stable à 766 millions d'euros, contre 769 millions à la même époque l'an passé. En pro forma, c'est-à-dire retraité des cessions en Indonésie, Colombie, Malaisie, Singapour, Grèce, et Turquie, et de l'application rétrospective d'une nouvelle norme sur les avantages du personnel (IAS 19), le résultat opérationnel courant (ROC) progresse de 4,9%, porté par la France et l'Amérique latine. "Dans un environnement conjoncturel et concurrentiel difficile (...), Carrefour enregistre une bonne performance sur le premier semestre", a estimé jeudi le directeur financier du groupe, Pierre-Jean Sivignon.