Cet accord de coopération devrait être effectif pour les négociations de 2018 avec les fournisseurs et ne concernera que la France dans un premier temps. Carrefour a tenu à préciser que les deux groupes " maintiendront leurs politiques commerciales propres".
...

Cet accord de coopération devrait être effectif pour les négociations de 2018 avec les fournisseurs et ne concernera que la France dans un premier temps. Carrefour a tenu à préciser que les deux groupes " maintiendront leurs politiques commerciales propres". Ce genre de partenariat, qui voit deux groupes de distribution s'associer pour avoir plus de force face aux grandes marques et aux pure players, est loin d'être inédit. En France, Casino et Conforma, d'une part, Auchan et Boulanger, d'autre part, ont noué des deals similaires. Des rapprochements qui doivent être interprétés comme la réponse des hypermarchés aux difficultés qu'ils traversent. Face aux magasins spécialisés et à l'e-commerce, ces temples de la consommation ne font en effet plus le poids. Chez nous, la chaîne Makro a même décidé d'abandonner le rayon électro et de le sous-traiter à Media Markt, propriété du groupe allemand Ceconomy, qui a pris cet été une participation au capital de... Fnac Darty. Une chose est certaine : la consolidation est bel et bien lancée dans l'électroménager. Reste qu'une telle alliance soulève plusieurs questions, comme l'explique le magazine professionnel LSA. Primo : alors que Carrefour est propriétaire du site français rueducommerce.fr, positionné sur les mêmes catégories de produits que Fnac Darty, deux concurrents directs ont-ils intérêt à grouper leurs achats ? Deuxio : le groupe Intermarché, possédant des points de vente Fnac en franchise, profiterait des conditions d'achat de son concurrent Carrefour. Problématique ?